Raffinage du pétrole : les principales étapes

Avant de pouvoir être utilisé, le pétrole doit être raffiné. Un procédé qui implique de nombreuses étapes, chacune apportant à l’or noir une qualité supplémentaire.

raffinage pétrole

La distillation : une étape de séparation

La distillation, 1ère étape du raffinage du pétrole,  consiste à séparer les différentes molécules en fonction de leur poids. Le pétrole est chauffé à haute température dans une colonne de distillation afin de former différentes couches :

  • En bas de la colonne de distillation : les molécules les plus lourdes comme le bitume ;
  • Au milieu : c’est là que se concentrent les coupes dites moyennes (diesel, fioul domestique, kérosène) ;
  • En haut : les molécules plus légères telles que le gaz ou les essences.

Deux distillations successives sont réalisées : une distillation atmosphérique et une distillation sous vide.

La conversion : la seconde étape du raffinage du pétrole

La conversion a pour objectif de transformer les molécules lourdes en produits plus légers. Elle permet ainsi d’obtenir de l’essence, du kérosène, du diesel ou du fioul domestique. Différentes méthodes sont utilisées, notamment le craquage catalytique et l’hydrocraquage : le premier permet de décomposer les molécules lourdes sous l’effet d’un catalyseur et  sous très haute température (500˚ environ), le second permet de produire du gazole sans soufre grâce à l’ajout d’hydrogène.

L’amélioration

Cette 3e étape du raffinage du pétrole sert à éliminer les impuretés, les composants acides, corrosifs ou néfastes pour l’environnement qui sont présents dans le pétrole raffiné. On obtient ainsi un produit de meilleure qualité et respectant les normes en vigueur. Ainsi, l’amélioration permet par exemple de réduire la teneur en soufre du fioul grâce à l’hydro-désulfuration. Un lavage à la soude est également effectué pour le kérosène et les gaz butane et propane, afin de débarrasser ces produits des mercaptans.

Ultime étape : le mélange

Lors du mélange, différents additifs sont ajoutés aux produits dans le but de garantir leurs spécificités techniques, réglementaires et environnementales. Cette étape vise également à optimiser les propriétés des produits finis, comme la résistance au froid pour la création d’un fioul domestique de qualité supérieure, par exemple.

Pour aller plus loin :