Lexique fioul de I à P

Le lexique du fioul : le vocabulaire de I à P

  • Masse volumique

La masse volumique d’un liquide à une température donnée représente le rapport de sa masse sur son volume. Elle s’exprime en kg/m3 (ou en kg/l, g/ml). La masse volumique diminue lorsque la température augmente et inversement. En général, la masse volumique des produits liquides est mesurée à 15°C. Le débit d’une pompe de brûleur s’exprime soit en débit massique (kg/h), soit en débit volumique (l/h), l’expression la plus usuelle étant le débit volumique. La pompe à fioul est un organe volumétrique qui délivre un volume constant de combustible, pour une pression, une viscosité et un gicleur donnés. La quantité d’énergie thermique produite lors de la combustion est directement liée à la masse volumique du combustible. A débit volumique constant et à viscosités égales, la consommation sera plus importante avec du fioul ayant une masse volumique plus faible. Une augmentation de la consommation signifie également une augmentation des émissions de CO2.
Masse volumique du fioul domestique ordinaire : 830-880 kg/m3

  • Paraffines

Famille d’hydrocarbures saturés de structure linéaire contenant majoritairement du carbone et de l’hydrogène. Les paraffines sont présentes naturellement dans le pétrole brut. Elles ont une mauvaise résistance au froid.

  • Point d’éclair

Le point d’éclair est la température la plus basse à laquelle il faut chauffer le fioul pour que les vapeurs dégagées s’enflamment en présence d’une flamme ou d’étincelle. Il est compris entre 55°C et 120°C.

  • Point d'écoulement

Le point d’écoulement d’un fioul domestique correspond à la température en dessous de laquelle le produit est complètement figé et ne peut plus être pompé.

  • Point trouble 

Le point de trouble est la température la plus élevée à partir de laquelle apparaissent les tous premiers cristaux de paraffines par refroidissement du produit. A cette température, le fioul perd de sa limpidité et présente un aspect légèrement voilé. Dans la pratique c’est la température à laquelle le produit commence à paraffiner. Le Fioul de Qualité Supérieure de fioulmarket.fr a un point trouble inférieur ou égale à -5°C alors que pour un fioul ordinaire, il est inférieur ou égal à +2°C.

  • Pouvoir calorifique

Le pouvoir calorifique du fioul représente son contenu énergétique. Il caractérise la quantité d’énergie thermique fournie lors de la combustion complète d’un kilogramme de fioul.
On distingue deux valeurs de pouvoir calorifique :

  • Le Pouvoir Calorifique Supérieur  (PCS) : cette valeur est utilisée pour les applications où la vapeur d’eau, laquelle est contenue dans les gaz de combustion, est condensée et récupérée, comme par exemple dans les chaudières à condensation. PCS du fioul domestique : 46,4 MJ/kg ou 37,3 MJ/l
  • Le Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) : cette valeur est utilisée pour les applications où la vapeur d’eau n’est ni condensée, ni récupérée. La chaleur contenue dans cette vapeur d’eau est donc perdue car elle est envoyée dans l’atmosphère au travers de la cheminée. Le pouvoir calorifique d’un combustible est dépendant de la nature du combustible et de sa composition. Il s’exprime en MJ/kg (le pouvoir calorifique massique), mais peut également s’exprimer en Millijoule/litre (le pouvoir calorifique volumique). PCI du fioul domestique : 43,3 MJ/kg  ou 34,7 MJ/l  

Le lexique du fioul :