Le fret maritime : qu’est-ce que c’est ?

Le fret maritime désigne le transport de longue distance des matières premières comme le pétrole, le gaz, le charbon ou encore les céréales. Conditionnement, types de navires : quelles sont les spécificités du transport de pétrole par voie maritime ?

Le fret maritime

Le fret maritime : définition

Dans le milieu du transport, le fret maritime désigne l’acheminement de longue distance de la plupart des matières premières, qu’il s’agisse d’énergie (pétrole brut, gaz, charbon, minerais), de denrées alimentaires (blé, soja...), de métaux (fer, cuivre...).

Le fret par voie maritime peut aussi concerner des « marchandises diverses », transportées dans des conteneurs maritimes depuis le milieu des années 60. Standardisés, ces conteneurs permettent d’éviter toute manipulation de la matière transportée du départ à la destination finale. La généralisation des conteneurs a permis de développer les flux maritimes de masse et a influencé la conception des navires, de plus en plus massifs.

Le fret maritime a pour objectif premier d’acheminer des biens ou des personnes par la mer, mais il peut aussi concerner la prise en charge du pré et du post-acheminement, du lieu de production au navire ou du navire vers la destination finale du chargement.

Les routes maritimes empruntées pour le transport de marchandises dépendent des échanges commerciaux. Ces routes diffèrent selon la marchandise transportée. Pour le transport de pétrole par exemple, les bateaux suivent un axe Nord Sud, puisque le Moyen-Orient et l’Afrique sont les principaux exportateurs tandis que l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Extrême Orient sont les premiers importateurs.

 

Le transport du pétrole par voie maritime

Le fret maritime du pétrole est assuré par un pétrolier, un navire-citerne permettant le transport du pétrole brut et de ses dérivés. Ces bateaux sont également appelés tankers, ou supertankers suivant leur taille. Les transporteurs de pétrole brut dépassent les 100 000 tpl (Tonnes de port en lourd) ; ceux utilisés pour les produits raffinés sont généralement plus petits. On estime que 10 000 pétroliers sont en activité actuellement, pour un port en lourd total de 475 millions de tonnes. Les pétroliers affichent ainsi le tonnage le plus important de la flotte mondiale.

On distingue plusieurs navires destinés au transport du pétrole suivant leur taille :

  • les supertankers, qui transfèrent les produits pétroliers sur de longues distances ;
  • les pétroliers classiques utilisés pour les moyennes distances ;
  • les ravitailleurs et navires d’allégement, utilisés comme leur nom l’indique pour ravitailler les autres navires ou alléger certains bateaux trop massifs pour accéder à certains terminaux ;
  • les pétroliers côtiers, qui transportent divers produits dans les estuaires et le long des côtes et qui doivent offrir une bonne maniabilité pour accéder aux passages étroits ;
  • les barges, très usitées en Amérique du Nord et qui peuvent être tractées ou poussées par un remorqueur.

Il existe aussi différentes tailles de pétroliers actuellement en service :

  • les Panamax pouvant aller jusqu’à 79 000 tonnes ;
  • les Aframax, avec un port en lourd situé entre 80 000 et 124 999 tonnes. Cette catégorie comprend la majorité de la flotte des transporteurs de pétrole brut ;
  • les Suezmax de 125 à 199 999 tonnes ;
  • les VLCC (very large crude carriers) de 200 à 349 999 tonnes pour les navires à double coque (319 999 pour les navires à coque simple) ;
  • les ULCC (ultra large crude carriers) au-delà de 350 000 tonnes pour les navires à double coque (320 000 pour les navires à coque).

 

Le saviez-vous ?

En moyenne, 56,5 millions de barils de pétrole et de produits raffinés sont transportés chaque jour à travers le monde. En 2013, le pétrole représentait environ 30 % du tonnage de la marine marchande mondiale.

 

Pour aller plus loin