Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 27 juillet

20Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

La contamination microbiologique du fioul

Qu’est ce que la contamination microbiologique du fioul domestique ? Est-elle courante ? Fioulmarket vous répond. 

Contamination fioul

La contamination du fioul, un véritable fléau

La contamination microbiologique du fioul désigne la prolifération de micro-organismes dans le fioul domestique, lorsqu’il est stocké dans une cuve à fioul ou un camion de livraison. Le développement de ces micro-organismes, invisibles à l’œil nu et qui peuvent prendre la forme de bactéries, de moisissures ou de levures, est favorisé par une combinaison de plusieurs facteurs. Une baisse de température causant la condensation de l’eau, la présence de sels minéraux, le carbone contenu dans le fioul domestique, l’air ambiant sont autant d’éléments qui, une fois combinés, peuvent entraîner la formation de micro-organismes.

Le phénomène de contamination microbiologique du fioul domestique demeure rare mais il arrive parfois que tous les facteurs soient réunis et dégradent la qualité du combustible.

Conséquences de la contamination microbiologique du fioul

En pratique, la contamination microbiologique du fioul peut se matérialiser de différentes manières, allant d’une odeur plus prononcée à un aspect trouble, sans oublier la formation de matières en suspension. La contamination a également souvent des conséquences néfastes sur l’installation de chauffage. Elle peut causer des pannes en raison de l’endommagement prématuré de certaines pièces comme le filtre, qui se retrouve souvent obstrué par des dépôts indésirables. Il arrive également qu’une contamination bactérienne entraîne la formation d’un gaz nocif, causant un phénomène de corrosion sur les cuves à fioul en métal.

Prévenir la contamination microbiologique du fioul et l’identifier

Les propriétaires de cuve à fioul domestique disposent de plusieurs moyens pour prévenir la contamination de leur combustible de chauffage. De manière générale, il est déconseillé de laisser sa cuve vide trop longtemps et d’installer les systèmes d’évacuation d’eau de pluie à proximité des ouvertures d’une cuve enterrée (trou d’homme, puits de jauge, etc.). Veiller à la propreté de son installation est également indispensable. Pour prévenir toute aspiration de liquide ou de matière pouvant nuire à la combustion du fioul et au chauffage de l’habitation, il convient par ailleurs de s’assurer que la crépine ne se situe pas à moins de 15 centimètres du fond de la cuve.

Pour ce qui est du contrôle, il existe une pâte spéciale permettant de détecter la présence d’eau dans la cuve. Cette dernière change en effet de couleur au contact de l’eau. 

Que faire en cas de fioul contaminé ?

L’élimination de l’eau dans la cuve peut suffire à endiguer la contamination microbiologique du fioul. Il est possible de le faire soi-même, mais il est généralement recommandé de faire appel à une société spécialisée. En cas de contamination importante, le recours à un biocide permet de détruire les micro-organismes et l’eau résiduelle, et d’assurer la désinfection de la cuve. Tous les biocides n’étant pas adaptés, il est préférable de faire appel à un professionnel.

Pour aller plus loin :