Explosion, odeurs, usage : le fioul est-il dangereux ?

Le fioul domestique est une substance chimique issue du raffinage du pétrole. Il est, à ce titre, classé parmi les produits dangereux. Toutefois, nul besoin de s’alarmer outre mesure car dans des conditions d’utilisation normales, ce combustible présente peu de risques pour les membres d’un foyer, que cela soit en matière d’explosion ou de santé. Focus sur les principaux risques relatifs au fioul domestique mais aussi sur les gestes préventifs et les conseils à suivre en cas de problème.

Odeurs, explosion : le fioul est-il dangereux ?

Le fioul et les risques d’explosion et d’incendie

Les risques d’explosion dus au fioul sont minimes, principalement car ce combustible ne peut pas prendre feu en dessous de 55 °C, soit, son point d’éclair. On notera également que la combustion du fioul est contenue et maîtrisée via la chambre de combustion de la chaudière et que le fioul est généralement stocké loin de l’installation ce qui réduit davantage les risques d’explosion ou de début d’incendie.

Les seuls cas où le fioul peut exploser sont lorsqu’il est soumis à des températures extrêmement chaudes, par exemple lors d’un incendie, ou lorsqu’il y a une accumulation de gaz anormalement importante dans une cuve.

L’odeur et les vapeurs de fioul

L’odeur du fioul domestique, tout comme celle du gaz, est à la fois caractéristique et désagréable. Il n’y a la plupart du temps très peu de danger à inhaler des vapeurs de fioul durant un court laps de temps et de manière ponctuelle.

Dans certains cas, il arrive toutefois que l’inhalation de fioul provoque des maux de tête, des nausées, des vertiges ou encore une irritation temporaire des muqueuses (sans séquelles). La première mesure à prendre dans ce type de situation est de faire sortir la personne concernée de la pièce puis d’aérer celle-ci. Si les symptômes persistent trop longtemps, il est préférable de consulter un médecin, certaines personnes étant plus sensibles que d’autres.

À noter que pour limiter la persistance des odeurs de fioul, la chaudière doit être installée dans une pièce aérée et ventilée. Il en va de même pour les cuves à fioul non enterrées.

Usage du fioul

Le fioul doit servir uniquement pour l’usage pour lequel il a été prévu, à savoir l’alimentation de la chaudière au fioul et la production de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire. Son usage ne doit en aucun cas être détourné.

Les dangers liés aux fuites de fioul

Les cuves à fioul domestique très anciennes et/ou mal entretenues, en particulier les modèles enterrés, sont susceptibles de représenter un danger pour les sols en cas de fuite.

Pour prévenir ce type de situation, il est impératif de faire entretenir sa cuve par un professionnel à minima tous les 10 ans. Contrôler régulièrement le niveau de fioul restant dans la cuve est également nécessaire. Une cuve se vidant anormalement vite peut en effet être le signe d’une fuite.

Le fioul et l’environnement

La production d’énergie et de chauffage n’est pas neutre et le fioul domestique ne déroge pas à la règle car il est un produit dérivé du pétrole et sa combustion entraîne la production d’émissions de gaz à effet de serre.

Toutefois, il faut savoir que la composition du fioul a grandement évolué au cours des dernières décennies. La quantité des substances toxiques a été diminuée, notamment en ce qui concerne le soufre.

On notera également les innovations en matière de matériel. Les chaudières nouvelle génération, comme les chaudières à condensation, sont moins énergivores et permettent de diminuer la quantité de gaz à effet de serre rejetée dans l’atmosphère. Pour limiter encore un peu plus son empreinte carbone, il est tout à fait envisageable d’opter pour une solution mixte comme une chaudière bois-fioul ou un couplage chaudière au fioul et panneaux solaires.

Le monoxyde de carbone

L’intoxication au monoxyde de carbone figure parmi les accidents domestiques les plus courants et est causée par les dysfonctionnements d’appareils de cuisson ou de chauffage utilisant une énergie combustible.

Pour limiter les risques, il convient de ne pas négliger l’entretien de son système de chauffage. La chaudière doit être contrôlée par un professionnel tous les ans, conformément à la loi.

L’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone est également indispensable, tout comme le fait d’aérer quotidiennement son logement pendant au moins dix minutes.

En cas de question sur votre installation de chauffage et les dangers et risques liés au fioul, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

 

Pour aller plus loin :