App/hinclude.html.twig

Comment estimer la quantité de fioul dont on a besoin ?

Nos astuces pour acheter votre fioul au meilleur prix

La fin de la période estivale est une bonne période pour vérifier le niveau de fioul restant dans sa cuve et anticiper sa prochaine commande de fioul. Mais comment déterminer la quantité de fioul vous avez besoin pour passer l’hiver ? Découvrez nos astuces pour vous aider à lire votre jauge et à commander la juste quantité.

Quantité de fioul à commander

Pour estimer la quantité de fioul dont vous avez besoin, la première étape est de déterminer la capacité de votre cuve. Cette information pas toujours facile à obtenir si vous venez par exemple d’acquérir une maison ou si votre cuve est enterrée

En principe, chaque cuve dispose d’une plaquette d’identification située dans un endroit accessible. Celle-ci fournit des informations comme le nom du fabriquant ou la capacité. 

Comment mesurer facilement le capacité de sa cuve ?

Si ces informations ne sont pas disponibles, il est possible d’évaluer la capacité de votre cuve vous-mêmes, en considérant simplement sa longueur, sa largeur et sa profondeur. Selon que votre cuve est un rectangulaire ou cylindrique, le calcul à effectuer pour obtenir un volume ne sera pas le même. Dans le cas d’une cuve enterrée, bien souvent, il est tout simplement difficile de déterminer la forme de la cuve. Il est alors recommandé de faire appel à un professionnel, qui pourra vous aider à déterminer la capacité dont vous disposez.

Observer le niveau de la jauge

La capacité de vote cuve et son contenu peut aussi être indiqué par une jauge à fioul. Ce dispositif est particulièrement utile si votre cuve est en métal ou opaque. Grâce à la jauge, vous aurez une vue directe sur votre consommation et sur la quantité de fioul qu’il reste au sein de votre cuve. Un indicateur crucial pour savoir quelle quantité de fioul commanderet quand passer votre commande.

Différents types de jauges

Aucune jauge ne se trouve sur votre cuve ? Vous voilà libre de choisir le type de jaugequi vous convient le mieux :

  • la latte graduée plongée dans la cuve 
  • la jauge mécanique fonctionnant grâce à un flotteur 
  • la jauge pneumatique qui injecte de la pression dans la cuve
  • la jauge électronique reposant sur un système d’ultrasons

Les lattes graduées et jauges mécaniques sont peu coûteuses. Les modèles pneumatiques et électroniques sont plus élaborés et nécessiteront un investissement plus important. 

Lire sa jauge

Si votre jauge est mécanique, vous pourrez observer sur le cadran la hauteur de fioul restant (en centimètres). Si vous disposez d’une jauge pneumatique, le résultat sera exprimé en pourcentage sur le cadran. 

Dans le cadre d’une jauge électronique, un écran digital affichera une estimation précise du pourcentage restant. Une alarme pourra également être programmée pour vous indiquer quand commander. 

A quel moment est-il urgent de commander ?

Grâce à votre jauge, vous pouvez rapidement savoir s’il est temps de commanderdu fioul. Si vous préférez attendre que les prix soient au plus bas pour commander, vous devez savoir qu’il existe une quantité minimale sous laquelle il est fortement déconseillé de descendre. En dessous de cette limite, vous risquez de tomber en panne. 

Quelle est la commande idéale?

La commande idéale implique de pouvoir accueillir une grande quantité de fioul quand les prix sont au plus bas. Pour évaluer le temps qu’il vous reste avant la panne sèche, il est nécessaire de connaître votre consommation habituelle. A titre d’indication, une maison neuve consomme généralement 100 à 200 litres par mois. Cette consommation grimpe à 500 litres pour une maison ancienne.

En fonction de la quantité de fioul restant dans votre cuve, vous avez alors une bonne idée du temps qu’il vous reste avant votre prochaine commande, afin d’éviter la panne. 

Si vous n’êtes pas certain de votre consommation mensuelle, effectuez un relevé régulier. 

Pour aller plus loin

Remplir sa cuve : quand acheter son fioul ?

Comment calculer la quantité de fioul nécessaire dans une cuve ?

Cinq bonnes raisons de remplir sa cuve au printemps