Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

La consommation énergétique d’un logement varie selon ses caractéristiques

 

La surface, le type de chauffage, la situation géographique du foyer ou encore l'ancienneté des lieux vont en effet avoir un impact plus ou moins marqué sur la consommation énergétique du logement. Explications.

Faire des économies d'énergie - fioul

Consommation énergétique du logement : le rôle des installations

Nos besoins énergétiques sont avant tout façonnés par les installations dont disposent le logement, leur modernité et surtout leur nombre. L'exemple le plus frappant et le plus conséquent reste le système de chauffage installé. Figurant parmi les principales sources de consommation énergétique d’un logement, le chauffage doit être considéré à travers deux aspects : le type d'énergie consommée et le type d'appareil utilisé. Les modèles de radiateurs, aussi bien électriques qu'à gaz, n'ont cessé d'évoluer au fil des années afin de répondre à de nouvelles normes écologiques et énergétiques en minimisant leur impact sur le budget des consommateurs. De manière générale, plus une installation est récente, moins elle consomme d’énergie.

Autre point décisif, la surface du lieu de vie : plus le logement est grand, plus la consommation énergétique augmente. Si la superficie du foyer est importante, la manière dont il est aménagé joue également un rôle primordial. En effet, un studio de 30m² aura une consommation inférieure à un appartement de 100 m², tout simplement parce qu'il pourra accueillir un nombre moins important d'équipements électroménagers, faute de place. Or l'accumulation de ces appareils impacte lourdement le montant de la facture énergétique, ainsi que l'empreinte écologique du logement.

La consommation énergétique varie selon le lieu de vie

Les caractéristiques du lieu de vie sont essentielles à la compréhension de notre consommation énergétique, mais elles ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte. Les besoins énergétiques évoluent en effet en fonction du type d’habitation concerné, s’il s’agit d’un logement collectif ou d’une maison individuelle, par exemple.

La situation géographique de notre habitation est également à prendre en considération, dans la mesure où le prix des différentes énergies varie en fonction des régions. Concrètement, les tarifs changent entre l'agglomération et la zone rurale, entre les zones à forte concentration de population et celles à faible densité.

L'ancienneté de la résidence joue également un rôle dans notre consommation énergétique. En effet, les habitations les plus récentes sont bâties dans des matériaux optimisés, répondent à de nouvelles normes et exploitent des technologies plus performantes par rapport aux générations précédentes. L'isolation est plus perfectionnée, les systèmes de ventilation plus efficaces et les matériaux de construction de meilleure qualité. Des améliorations bénéfiques pour la consommation énergétique des particuliers, qui ne profitent pas aux logements les plus vétustes.

Bon à savoir : 

Contrairement aux idées reçues, le nombre de personnes habitant le foyer ou encore le montant des revenus ne sont pas des facteurs décisifs de la consommation d'énergie. Ils ont un impact certes (un foyer en situation de précarité énergétique consommera forcément moins que les foyers plus aisés) mais sont des critères moins conséquents que ceux énoncés précédemment. Découvrez des solutions personnalisées sur L’énergie tout compris pour réduire votre facture énergétique.

Pour aller plus loin :