Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Faites des économies d'énergie avec le bon réglage de chaudière

Le chauffage est l’un des postes de dépense les plus importants pour un foyer. Pourtant, il existe des gestes simples à adopter pour réaliser des économies d’énergie importantes au quotidien. Fioulmarket.fr vous en dit plus sur l’optimisation du réglage d’une chaudière.

reglage_chaudiere

Trouver le bon réglage pour sa chaudière

Il n’existe pas vraiment de bon réglage à proprement parler, car chacun est différent face au confort thermique : une pièce qui semble fraîche à quelqu’un peut sembler surchauffée à une autre personne. Toutefois, certains principes de base permettent de réaliser de significatives économies d’énergie.

À noter :

Demandez au chauffagiste chargé de l’entretien annuel de procéder au réglage de la chaudière selon vos besoins quotidiens et votre installation.

Un réglage au degré près

Le réglage de la chaudière doit par exemple toujours se faire progressivement. Plus la température de l’eau de la chaudière augmente, plus la quantité de combustible nécessaire est importante. Par ailleurs, plus la température est élevée, plus le degré supplémentaire coûte cher : augmenter la température de 50 à 51˚ est ainsi moins coûteux que de passer de 79 à 80˚.

Régler sa chaudière étape par étape

Idéalement, la température de l’eau de la chaudière doit être de 50˚ environ. Mieux vaut agir sur les robinets thermostatiques ou sur le thermostat d’ambiance pour atteindre une température de confort avant d’envisager de monter la température de la chaudière. Si, en hiver, la température maximale n’est pas assez élevée, il faut alors procéder au réglage de la chaudière en augmentant la température progressivement, par tranche de 5 degrés, par exemple.

Des gestes simples pour faire des économies d’énergie

Si un bon réglage de la chaudière est un élément essentiel pour réaliser des économies d’énergie, adopter de bons réflexes au quotidien fait également baisser la facture globale.

Bien gérer ses absences

En cas d’absence de plus de 2h, il est conseillé de baisser la température de 3 ou 4 degrés afin d’atteindre 15 à 16 degrés environ. Si vous vous absentez pour plus de 48h, basculez les radiateurs en position hors gel ou maintenez le logement à une température de 8 à 12 degrés. De manière générale, une température de 19˚ est suffisante pour assurer un bon confort thermique.

Attention :

Mieux vaut chauffer légèrement que couper le chauffage, car on consomme plus d’énergie pour atteindre à nouveau la température idéale lorsque la température a beaucoup chuté.

Maîtriser la circulation de l’air

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il est recommandé d’aérer en hiver comme en été. En ouvrant les fenêtres 5 minutes, vous renouvelez l’air sans refroidir la pièce. Par ailleurs, fermer les volets et es rideaux la nuit permet de lutter efficacement contre le froid.

 

Pour aller plus loin :