Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Faire des économies d’énergie : l’importance de bien isoler sa maison

Les prix des énergies comme l’électricité, le fioul domestique ou encore le gaz évoluent régulièrement, alternant entre baisses et hausses. Ces variations de prix sont importantes dans la mesure où elles se répercutent directement sur les dépenses des ménages, notamment en ce qui concerne le chauffage. Faire des économies d’énergie, en isolant bien son habitation, constitue l’une des pistes les plus efficaces pour réduire sa facture énergétique et mieux faire face à ces changements successifs.

isolation_maison

Bien isoler sa maison ou son appartement : les enjeux pour le consommateur

Bien isoler son logement est indispensable pour faire des économies d’énergie. En effet, il arrive souvent que les habitations laissent échapper de la chaleur, contraignant ainsi les propriétaires à augmenter la puissance de chauffage de leur(s) installation(s) en hiver. Ces gestes contribuent à accroître leurs dépenses, parfois de manière considérable. Or une habitation bien isolée permet de réduire la consommation d’énergie de manière significative, d’accroitre votre confort  mais aussi de réduire les émissions de gaz nocifs pour l’environnement.

Une étude menée par l’Adème a permis d’identifier les zones courantes de déperdition d’énergie et de chaleur au sein des habitations : 

  • 25 à 30 % des pertes de chaleurs se font par le toit et le combles ;
  • 20 à 25 % des pertes de chaleurs se font par les murs ;
  • 10 à 15 % des pertes d’énergies de font par les fenêtres ;

Le reste des pertes est répartis entre les sols et planchers et les évacuations d’air de l’habitation. La tranche supérieure des pertes concernent le plus souvent les maisons ou appartements plus anciens même si les logements neuf peuvent être concernés. Il est important de prendre ces éléments en compte lorsque l’on souhaite isoler de manière optimale son lieu de résidence. 

Les différents types d’isolation

Différentes options s’offrent au particulier souhaitant bien isoler sa maison ou son appartement dans une optique d’économies d’énergie. En ce qui concerne les murs, l’amélioration de son habitat passe généralement par un travail d’isolation thermique par l’intérieur (ITI) ou d’isolation thermique par l’extérieure (ITE). Il est également possible d’isoler les combles et/ou la toiture de l’habitation.

L’isolation thermique par l’intérieur

Comme son nom l’indique, l’isolation thermique par l’intérieur consiste à améliorer l’isolation au sein même du logement. Il s’agit de poser une couche d’isolant sur les murs intérieurs de la maison. Il existe une multitude de techniques pour l’isolation thermique par l’intérieur (collage d’un isolant, pose d’un isolant sur tasseaux avec une plaque de plâtre, etc.). Ces dernières sont généralement  moins coûteuses que l’isolation thermique par l’extérieur. Elles ont également l’avantage d’être plus faciles et plus rapides à mettre en place. L’isolation thermique par l’intérieur est souvent la solution la plus adaptée pour un particulier souhaitant réaliser des économies d’énergie mais qui habite au sein d’une copropriété.

Le seul point négatif généralement relevé par rapport à l’ITI est la perte d’espace entraînée par l’ajout d’un revêtement à l’intérieur du logement. Cette perte de surface est conditionnée par l’épaisseur de l’isolant et du revêtement qui est apposé dessus et lorsque les travaux sont finis il arrive qu’il soit nécessaire de repenser la décoration ou l’agencement des meubles.

L’isolation thermique par l’extérieur 

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à recouvrir les murs extérieurs de l’habitation avec une première couche d’isolant thermique ainsi qu’une seconde couche visant à redonner un aspect esthétique à la façade. Il s’agit d’un moyen efficace pour bien isoler sa maison, à fortiori quand cette dernière est ancienne. L’ITE n’est pas une solution à préconiser lorsque la maison possède une façade ouvragée.  Cette méthode, qui permettra de protéger l’habitation des variations climatiques, est globalement plus coûteuse que l’isolation thermique par l’intérieur et implique la réalisation de véritables travaux. Le propriétaire du logement devra faire une déclaration de travaux et s’informer sur les règles d’urbanisme de sa commune. En effet, la réalisation de travaux et notamment, de travaux de façades est très règlementée dans certaines communes. Ces mesures sont souvent liées à des questions de conservation du patrimoine architecturale.

Un propriétaire résidant au sein d’une copropriété ne peut pas réaliser ce type de travaux uniquement sur la façade extérieure de son appartement car pour être efficace, l’isolation thermique par l’extérieur doit couvrir toute la surface du bâtiment. L’ensemble de la copropriété doit donc donner son accord et accepter de réaliser ses travaux sur l’immeuble.

L’isolation des combles et du toit

Cette démarche consiste comme les autres solutions à créer un « espace tampon » entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitation. Il s’agit plus précisément poser un isolant sous la toiture. La solution technique et le matériel choisi dépend le plus souvent du type de toiture concerné. 

A noter :

Quel que soit votre choix (Isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur, isolation des combles), il est impératif de coupler les travaux d’isolation avec des travaux sur les conduites d’aération de votre maison. En effet, les bouches d’aération permettant de renouveler l’air de l’habitation jouent aussi un rôle dans les déperditions d’énergies généralement constatées. Sans vouloir rendre la maison complètement hermétique, il est important de voir si ces ouvertures peuvent être optimisées de quelques manières que ce soit. Bien isoler une maison ou un appartement passe aussi souvent par des travaux de rénovations sur les fenêtres. 

Le choix des matériaux : un aspect crucial pour bien isoler son logement

Pour faire de réelles économies d’énergie, il est nécessaire d’investir dans des matériaux de qualité à forte résistance thermique pour isoler son habitation. Cela permettra au propriétaire du logement de ne pas avoir à investir à nouveau dans ce type de travaux par la suite. Différents types de matériaux permettent de bien isoler les maisons et les appartements tels que la laine minérale, la laine de bois, le chanvre, la ouate de cellulose et bien d’autres encore. Quel que soit le matériel choisi, il est fortement conseillé d’acheter des produits isolants certifiés pour la réalisation des travaux. Voici quelques indications à prendre en compte avant d’acheter un produit isolant :

  • La présence du marquage « CE », afin de s’assurer que l’isolant respecte les normes de circulation et de conformité de l’espace économique européen.
  • La présence de la certification ACEMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants). Elle est formalisée sur l’étiquette produit de l’isolant par un indicateur, « R », indiquant la capacité de résistance thermique de l’isolant. Plus la valeur de R est importante, plus le produit sera isolant.
  • Les valeurs du code ISOLE présent sur l’étiquette. ISOLE est un système de codification mettant en avant plusieurs indicateurs avec une graduation propre. Ils permettront au consommateur de mieux faire ces choix d’achat. Les initiales du code signifient ainsi :
    • I : propriétés mécaniques en compression (I1 à I5)
    • S : comportement aux mouvements cisaillement (S1 à S4)
    • O : comportement à l'eau (O1 à O3)
    • L : propriétés mécaniques au pliage (L1 à L4)
    • E : perméabilité à la vapeur d'eau (E1 à E5)
    • L’étiquetage peut également comporter la lettre M qui caractérise la résistance au feu (M1 à M4), M4 signifiant très inflammable.

A noter :

Pour éviter toute déconvenue ou malfaçons, il est préférable de faire appel à un professionnel pour réaliser vos travaux d’isolations. Ce dernier sera à même de diagnostiquer les besoins de l’habitation en termes d’isolation et de vous conseiller sur les matériaux les plus adaptés en fonction de vos besoins et de votre budget.

Existe-t-il des aides pour financer son projet d’isolation ?

Faire des économies d’énergies en isolant son habitat passe souvent par d’importants investissements financiers. Les propriétaires peuvent bénéficier d’un certain nombre d’aides pour financer leurs travaux et amortir leurs frais. L’Eco prêt à taux zéro pour la réalisation d’un bouquet de travaux, les aides de l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat), le crédit d’impôt pour l’isolation, l’aide sur l’achat de matériel et de la main d’œuvre ou encore le crédit d’impôt pour l’isolation de parois vitrées et des portes d’extérieur sont autant d’aides financières auquel il est possible d’avoir recours. Il faut cependant savoir que chaque aide est soumise à des conditions. Leur attribution (ou non) peut dépendre de votre type d’habitation, du montant des travaux, de l’ancienneté de votre habitation, etc. Il est donc important de vous renseigner avant d’entreprendre vos travaux.