Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 23 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Lexique de la cuve à fioul domestique : les 10 termes à retenir

Votre cuve à fioul est composée de nombreux éléments qui permettent son bon fonctionnement. Zoom sur certains termes techniques pour mieux comprendre comment utiliser et entretenir votre installation.

lexique fioul

La vanne police

Elle sert à interrompre l’alimentation en fioul de la chaudière en cas de nécessité. Si la cuve à fioul a une contenance supérieure à 1500 litres, une vanne police à commande manuelle doit obligatoirement être installée sur la canalisation qui alimente les appareils d’utilisation.

Le dépôt

Quand le niveau de fioul baisse au fur et à mesure du temps, la condensation qui se forme sur les parois intérieures de la cuve entraîne des particules d’oxyde vers le fond. Pour éviter toute panne de brûleur ou toute dégradation de la cuve, un entretien annuel effectué par un professionnel est obligatoire.

L’évent

Il permet le maintien permanent de la pression atmosphérique à l’intérieur de la cuve à fioul. Le diamètre du tube d’évent doit être d’un diamètre au moins égal à la moitié de celui de la canalisation d’emplissage. L’orifice doit déboucher à l’air libre au-dessus du niveau du sol, en un point visible autant que possible du point de livraison.

La jauge

Fonctionnant de manière mécanique ou pneumatique, la jauge permet de mesurer avec précision la quantité de fioul restant dans la cuve, afin d’estimer votre consommation et la date du prochain remplissage. La quantité de fioul présente dans le réservoir est exprimée en litres ou en pourcentage relatif à la capacité de la cuve.

Le flexobloc

Il s’agit d’un système flexible d’aspiration et de retour pour fioul, comprenant un clapet de retenue évitant que le combustible ne retourne dans la cuve une fois aspiré.

Le dégazage

Impérative avant la neutralisation, l’étape du dégazage consiste à éliminer les vapeurs de fioul domestique en suspension dans la cuve à fioul, par aspiration puis par ventilation. Celle-ci doit au préalable être vidée et débarrassée des résidus de fioul.

La neutralisation

Elle doit être réalisée dans les 48 heures qui suivent le dégazage. Cette étape permet de rendre la cuve à fioul définitivement inutilisable. Dans le cas d’une cuve enterrée, on procède généralement au remplissage à l’aide de sable ou de béton. Pour une cuve hors-sol, le réservoir est généralement découpé pour être mis hors d’usage.

Le trou d’homme

Ouverture qui permet le passage d’un homme dans la cuve pour l’inspection et la maintenance de celle-ci.

La crépine d’aspiration

Appareil installé dans la cuve à fioul qui permet d’aspirer le combustible sans aspirer les résidus éventuellement présents au fond de la cuve. Le fioul servant à la combustion est ainsi moins chargé en sédiments, améliorant ainsi le rendement de la chaudière.

Le stockage

Il dépend de la consommation estimée pour une saison de chauffe. Le stockage se renouvelle généralement 2 à 3 fois par an. La formule de calcul généralement utilisée est la suivante : consommation en litres de fioul par an = 120 à 180 x puissance de l’installation (en kW).

 

Pour aller plus loin :