App/hinclude.html.twig

Vente flash exceptionnelle

Du 17 au 21 juin

30Offerts tous les 1000L commandés

-60
-90
-30
-30
-90
-30

Enlèvement d’une cuve à fioul : comment procéder ?

Nos astuces pour votre cuve

 

    Vous souhaitez vous séparer de votre ancienne cuve à fioul ? Sachez qu’il existe un certain nombre de règles à respecter avant d’abandonner définitivement votre cuve devenue inutilisable ou trop ancienne. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le dégazage, la neutralisation et l’enlèvement d’une cuve à fioul avec Fioulmarket.

    Que dit la loi sur l’enlèvement des cuves à fioul ?

    On ne se débarrasse pas n’importe comment de sa cuve à fioul. Après parfois des décennies d’utilisation, elle contient en effet une importante quantité de résidus, sans compter le gaz qui s’y est accumulé et qui représente un certain danger. Une procédure légale a donc été fixée, afin d’éviter tout accident et tout risque de pollution lors de l’enlèvement.

    Selon l’article 28 de l’arrêté du 24 juillet 2004 sur le stockage des produits pétroliers, une cuve à fioul doit d’abord être « neutralisée » avant d’être déplacée ou détruite. Cette opération est indispensable pour éviter tout risque d’inflammabilité ou d’explosion.

    À lire aussi : Tout savoir sur l’entretien et le nettoyage d’une cuve à fioul

    Comment neutraliser une cuve à fioul ?

    La neutralisation d’une cuve à fioul se déroule en deux étapes. Il est impératif de procéder d’abord à un dégazage, avant d’effectuer la neutralisation, de préférence sous l’égide d’un professionnel.

    Le dégazage de la cuve

    Avant la neutralisation proprement dite, il est obligatoire de s’affairer au dégazage de la cuve à fioul. Cette étape consiste à éliminer les vapeurs de fioul domestique en suspension dans la cuve. Le dégazage ne peut être effectué que si la cuve a été préalablement vidée, nettoyée et débarrassée des résidus et dépôts de fioul domestique.

    Le nettoyage et le dégazage d’une cuve à fioul doivent impérativement être réalisés par un professionnel. En effet, seul un expert habilité est autorisé à procéder à cette étape délicate et dangereuse. Vous ne pouvez donc pas vous en acquitter vous-même.

    Lors du dégazage de la cuve, le professionnel recourt à une aspiration et à une ventilation. Une fois cette étape terminée, il réalise des tests à l’explosimètre, afin de détecter l’éventuelle présence de résidus de gaz. La cuve à fioul est ensuite curée et examinée pour vérifier son état. À l’issue du dégazage, le professionnel doit remettre un certificat à son propriétaire.

    Bon à savoir

    Le dégazage d’une cuve à fioul est valable pour une durée maximale de 48 heures. C’est dans ce laps de temps que doit être réalisé l’enlèvement de la cuve à proprement parler, car des vapeurs de fioul domestique pourraient avoir refait surface, créant à nouveau des risques d’inflammabilité.

    L’enlèvement de la cuve

    La neutralisation d’une cuve à fioul doit être réalisée avec précaution et attention. Pour une cuve enterrée, il est possible de la neutraliser vous-même en y déversant un matériau inerte comme le sable, la perlite ou le béton. Toutefois, il est fortement conseillé de recourir aux services de professionnels, afin de limiter tout risque d’accident.

    Pour la neutralisation d’une cuve aérienne, il est, de la même façon, recommandé de faire appel à un professionnel, car l’opération consiste à découper la cuve avant de procéder à son enlèvement. Il s’agit donc de manipulations tout aussi délicates.

    Une fois découpée, la cuve est ainsi transportée vers un centre de traitement des déchets agréé. Le professionnel se charge ensuite de remettre un certificat d’abandon et un bordereau de suivi des déchets au propriétaire.

    À lire aussi : Que faire de mon ancienne cuve à fioul ?

    Quelles sont les aides pour l’enlèvement d’une cuve à fioul ?

    L’enlèvement d’une cuve à fioul représente un coût important, qui varie selon les dimensions, l’emplacement et le matériau qui compose la cuve. En général, il faut prévoir un budget compris entre 1 000 et 1 500 € pour déposer une cuve. Pour vous aider à amortir le coût, il existe heureusement un certain nombre d’aides financières auxquelles vous pouvez prétendre.

    MaPrimeRénov’

    MaPrimeRénov’ est une aide de l'État destinée aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Elle peut couvrir une partie du coût de l’enlèvement d'une cuve à fioul, à condition que vous remplaciez votre système de chauffage au fioul par un système plus performant et plus écologique. Le montant de l’aide est calculé selon vos revenus et votre lieu de résidence.

    Barèmes MaPrimeRénov’

    Montant de l’aide pour l’enlèvement d’une cuve à fioul

    Bleu (foyers très modestes)

    1 200 €

    Jaune (modestes)

    800 €

    Violet (intermédiaires)

    400 €

    Rose (aisés)

    Non éligibles

    L’éco-prêt à taux zéro

    L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) vous est accessible si vous êtes propriétaire occupant de votre résidence principale et que votre logement a plus de deux ans. Il s’agit d’un prêt sans intérêts et sans apport, accordé par les banques partenaires de l'État. Son montant peut atteindre 50 000 €, remboursables sur 15 ans maximum. Pour en bénéficier, vous devez néanmoins réaliser un bouquet de travaux comprenant au moins deux actions éligibles.

    Les certificats d’économie d’énergie

    Les certificats d'économie d'énergie (CEE) sont des dispositifs qui incitent les fournisseurs d'énergie à financer des actions d'économie d'énergie chez les particuliers. Ils peuvent prendre la forme de primes, de bons d'achat ou encore de réductions sur la facture d'énergie. Leur montant dépend, là encore, de la nature des travaux.

    Bon à savoir

    Vous pouvez bénéficier de toutes ces aides si et seulement si vous faites appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) pour enlever votre cuve à fioul.