Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 25 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Étanchéité de la cuve à fioul : comment éviter les fuites ?

Vérifier régulièrement l’étanchéité de sa cuve à fioul est obligatoire, pour prévenir tout risque de pollution et toute consommation anormale de combustible. Découvrez comment éviter les fuites et assurer le bon fonctionnement de votre installation, avec Fioulmarket.

etancheite_cuve

Vérifier l’étanchéité de sa cuve à fioul

Si une fuite ou une porosité est constatée sur une cuve à fioul, la loi interdit formellement aux techniciens de la remplir et de la remettre en marche tant qu’une intervention n’a pas été effectuée. Il est donc primordial de vérifier l’étanchéité de sa cuve à fioul assez fréquemment, pour éviter de polluer l’environnement et d’avoir une consommation anormalement élevée. Pour cela, différents moyens sont mis en place.

Lors du nettoyage de la cuve

La première occasion de vérifier l’étanchéité de sa cuve à fioul est lors du nettoyage de celle-ci. Le technicien descend dans la cuve et inspecte la paroi, pour contrôler les fuites éventuelles et les traces de corrosion. Si une fuite de la cuve à fioul est détectée, le technicien peut alors agir pour la colmater. Selon la loi, le nettoyage de la cuve doit être effectué tous les 10 ans.

Mettre sa cuve à fioul en pression

L’étanchéité de la cuve à fioul peut aussi être vérifiée en mettant celle-ci « en pression ». L’opération, effectuée par un technicien qualifié, nécessite auparavant un nettoyage et un dégazage de la cuve. Puis celle-ci est remplie d’eau et mise en pression selon la circulaire de l’instruction ministérielle du 22 juin 1998. L’eau est ensuite vidangée ; si le test n’a révélé aucune fuite de la cuve à fioul, celle-ci est refermée et remise en service. Sinon, il faut procéder à une réparation.

La pose d’une double enveloppe

Selon l’arrêté du 22 juin 1998, les cuves à simple paroi enterrées devaient être équipées d’une double paroi avant 2010, tandis que les réservoirs à simple paroi renforcés en matières plastiques ont jusqu’à 2020 pour être mis aux normes. Pour respecter cet arrêté, il est possible de poser ce qu’on appelle une baudruche ou un Réservoir Intérieur Souple (RIS). Le vide est fait entre la cuve et la double paroi ; un détecteur de fuite surveille toute baisse de dépression dans l’espace vide. Si la pompe du détecteur ne parvient pas à combler cette baisse, le détecteur émet un signal visuel et sonore pour signaler un problème d’étanchéité de la cuve à fioul.

Réparer une fuite sur une cuve à fioul

La réparation d’une fuite sur une cuve à fioul consiste à appliquer un revêtement en résine polyester, armée de fibre de verre et d’une épaisseur de 5mm. La cuve est d’abord nettoyée et dégazée, puis dégraissée. La préparation des surfaces internes est ensuite faite par colmatage des trous, avant de les assécher par air pulsé. Viennent ensuite le chauffage et la mise en température, à 20°C minimum, puis l’application d’une couche d’accrochage et de la résine polyester. Une couche de finition et un séchage par air pulsé viennent terminer le processus.

Le temps de séchage du revêtement en polyester est d’environ une semaine, suivant les conditions météorologiques. La validation de l’étanchéité de la cuve à fioul se fait par inspection visuelle et par une ré-épreuve réglementaire du réservoir, suivant la norme NF 88552.

 

Pour aller plus loin :