Est-il obligatoire de faire dégazer sa cuve à fioul ?

Nos astuces pour votre cuve

Lors de l’enlèvement d’une ancienne cuve à fioul, quels sont les impératifs légaux à respecter ? Nous vous expliquons dans les lignes qui suivent ce qui est prévu dans l’arrêté du 24 juillet 2004.

La désinstallation d’une cuve à fioul ne se fait pas sans prendre quelques précautions. Un dispositif légal encadre d’ailleurs cette opération, de sorte qu’elle fournisse toutes les garanties de sécurité nécessaires.

Le dégazage, première étape

Le premier élément sur lequel insiste l’arrêté du 24 juillet 2004, relatif au stockage des produits pétroliers, est précisément le dégazage. En effet, le fioul présent dans une cuve – même s’il ne s’agit plus que d’une petite quantité – se transforme en vapeurs qui restent en suspension jusqu’à ce qu’on les évacue. Plusieurs étapes sont nécessaires pour y parvenir :

  • vider le fioul de la cuve ;
  • nettoyer complètement la cuve ;
  • ventiler les gaz qui restent présents dans la cuve.

Cette étape doit être effectuée par des professionnels car elle est relativement dangereuse. L’opération comporte en effet un risque d’inflammabilité, voire d’explosion.  

Etant clairement mentionné dans cet arrêté, le dégazage est donc une étape obligatoire dans tout processus d’enlèvement d’une cuve à fioul.

La neutralisation et l’enlèvement de la cuve à fioul

Après le dégazage, il faudra encore procéder à la neutralisation proprement dite de la cuve à fioul. Pour ce faire, la méthode la plus courante est de remplir la cuve avec un élément solide comme du sable ou de la perlite. Ici aussi, l’intervention d’un professionnel est nécessaire : un camion équipé d’un pulvérisateur doit en effet être utilisé pour mener l’opération à bien.

Une fois cette étape complétée, la cuve peut être enlevée et conduite dans un lieu de recyclage.

La reconversion d’une cuve à fioul

Aujourd’hui, les cuves à fioul peuvent bénéficier d’une deuxième vie. Il est en effet possible de transformer une cuve en réservoir d’eau de pluie. Pour éviter toute pollution de l’eau récoltée, il faut toutefois veiller à respecter plusieurs précautions, en plus du nettoyage et dégazage de la cuve :

  • inspecter la face interne de la cuve pour voir si des réparations doivent être effectuées ;
  • appliquer un revêtement en polyester et une peinture époxy sur la face interne de la cuve ;
  • remplacer le trou d’homme de la cuve par un plateau hydraulique adapté ;
  • amener l’eau des gouttières vers la cuve ou la déplacer pour la rapprocher d’une gouttière ;
  • installer un filtre à l’entrée de la cuve pour éviter toute contamination de l’eau par différents débris ;
  • placer une pompe afin de pouvoir utiliser l’eau récoltée pour nettoyer sa voiture, arroser le jardin, etc.

Cette manière de procéder vous permettra donc à la fois de respecter la réglementation en vigueur et de réduire votre facture d’eau de distribution.

 

Pour aller plus loin :