Choisir sa chaudière au fioul : les différents modèles


 

 

À condensation, mixte, basse consommation, cogénération... : il existe de nombreux modèles différents de chaudières au fioul sur le marché. En fonction de votre budget et des performances souhaitées, comment choisir la chaudière idéale pour votre logement ?

La chaudière standard

Il s’agit du modèle le plus répandu et le moins coûteux sur le marché des chaudières au fioul. Leurs performances satisfaisantes sont toutefois inférieures aux autres modèles fonctionnant au fioul. De plus, elles nécessitent une température minimum d’irrigation de 60° C, afin d’éviter tout phénomène de condensation qui pourrait perturber leur fonctionnement.

Le prix d’une chaudière fioul standard varie en fonction du modèle qui correspondra le mieux aux spécificités de votre logement (superficie du logement et donc puissance de chauffe, modèle, marque etc.). Il peut aller de 3 000 à 7 000 €.

La chaudière à condensation

Comme son nom l’indique, la chaudière fioul à condensation génère de la chaleur en condensant la vapeur d’eau des gaz de combustion. Son rendement est optimal puisqu’il est supérieur à 95 % grâce à la récupération de chaleur produite lors de la combustion du fioul. De plus, ce type de modèle permet de réaliser entre 15 et 20 % d’économies d’énergie par rapport à une chaudière traditionnelle, et jusqu’à 40 % par rapport à une installation vieille de vingt ans. Elle représente aussi une solution écologique avec des émissions de gaz carbonique et d’oxyde d’azote réduites.

Pour être au maximum de ses capacités, cette installation doit être associée à un plancher chauffant basse température ou à des radiateurs chaleur douce.

En termes de prix, les gammes sont très variées et il est possible de trouver des modèles allant de 3 700 € à 10 000 € en fonction de vos besoins énergétiques. Afin de vous aider à financer l’installation de la chaudière à condensation, il est possible de bénéficier de plusieurs aides financières : la prime bonifiée, le CITE, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit, ainsi que les aides de l’Anah et des collectivités locales.

La chaudière basse température

Contrairement à la chaudière standard, la chaudière basse température ne rencontre aucun problème de condensation, même en fonctionnant avec de l’eau moins chaude. Avec un rendement qui se situe entre 93 % et 95 %, ce modèle permet d’économiser entre 12 et 15 % d’énergie par rapport à une chaudière traditionnelle, et jusqu’à 20 % par rapport à une installation vieille de vingt ans.

Côté prix, le coût d’une chaudière basse température varie entre 4 000 € (pour les petits modèles) et 8 000 €. Pour vous aider à financer son installation, bénéficiez d’aides financières suivantes telles que l’éco-prêt à taux zéro, la TVA à taux réduit, les aides de l’Anah et celles des collectivités locales.

Attention toutefois avant de choisir votre chaudière : comme pour la chaudière à condensation, pour une efficacité optimale ce modèle doit être complété par des radiateurs basse température ou des planchers chauffants, qui représentent un coût non négligeable.

La chaudière à ventouse ou flux forcé

La ventouse est un dispositif adaptable aux chaudières au fioul standards, à condensation ou basse température. Ce système permet de prélever de l’air à l’extérieur du logement par le biais d’un conduit traversant le mur (ou le toit) pour faire fonctionner la chaudière. C’est également ce conduit qui sert à l’évacuation des produits de combustion.

Ces modèles de chaudières sont étanches : par conséquent, ils peuvent être placés dans une pièce non aérée et confinée, et s’adaptent à un usage en appartement par exemple. Par ailleurs, les installations à ventouse permettent de réduire la consommation énergétique du logement de 5 %.

Le prix d’une chaudière à ventouse varie en fonction du type de chaudière utilisé. Comptez entre 1 200 et 2 500 € pour une chaudière classique, entre 2 250 € et 5 100 € pour une chaudière basse température, et entre 4 250 et 6 000 € pour une chaudière à condensation. Afin de vous aider à financer votre installation, il est possible de bénéficier des aides de l’Anah (avec un taux de subvention variant entre 35 et 50 % du montant des travaux, en fonction de vos revenus), et de la TVA à taux réduit.

Notez également que pour une chaudière ventouse à condensation, vous pouvez bénéficier du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).

La chaudière mixte

La chaudière au fioul mixte couple deux combustibles, la plupart du temps le fioul et le bois. En fonction des besoins du logement, de la période de la journée, et des températures extérieures, elle bascule d’une énergie à une autre pour permettre un maximum d’économies et de confort. L’usage du bois, peu onéreux et écologique, permet de réaliser des économies considérables. Parmi les contraintes, on peut noter la nécessité d’alimenter la chaudière en bois régulièrement, et donc l’obligation d’une intervention humaine pour le fonctionnement de l’appareil. Avec un rendement supérieur à 90 %, la chaudière mixte permet de réaliser des économies d’énergie d’environ 20 % par rapport à une chaudière traditionnelle. Le coût initial pour l’installation d’une chaudière mixte dans le logement varie selon les modèles (puissance de chauffe, durabilité, technologie) : il peut aller de 4000 € à 15 000 €.

Si le prix parait onéreux, le système est économe et performant sur le long terme. De plus, il est possible de bénéficier du CITE, de l’éco-prêt à taux zéro, des aides de l’Anah et des collectivités locales pour l’achat de cette chaudière.

La chaudière micro-cogénération

La chaudière micro-cogénération tend à se développer en France auprès des particuliers. Il s’agit d’une chaudière à condensation à laquelle s’ajoute un moteur produisant de l’énergie mécanique ; cette énergie entraîne un alternateur, qui produit à son tour de l’électricité.

L’énergie thermique générée par la production électrique est utilisée pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, tandis que la production d’électricité fait fonctionner les équipements électriques du logement. Dans le cas où cette production en électricité est supérieure aux besoins du logement, il est possible de revendre le surplus à un fournisseur d’énergie.

Grâce à un système performant, la chaudière micro-cogénération offre un rendement proche de 100 %.  Ainsi, ce type de modèle permet de réaliser 30 % d’économies sur la facture de chauffage, et de 50 à 90 % d’économies sur sa facture d’électricité, par rapport à une chaudière classique.

À titre indicatif, le prix d’une chaudière micro-cogénération (pose comprise) se situe entre 10 000 et 20 000 €. Si vous souhaitez installer une chaudière micro-cogénération, il est possible de bénéficier des aides financières suivantes : TVA réduite à 5,5 %, le CITE, l’éco-prêt à taux zéro et les aides de l’Anah et des collectivités locales.

Quel que soit le modèle, il est nécessaire de choisir votre chaudière au fioul en fonction de vos besoins, mais également des équipements (radiateurs, sols chauffants) présents dans votre logement, ou que vous souhaitez installer pour maximiser le rendement de votre chauffage. Il peut également être intéressant de vous renseigner sur les aides financières disponibles pour changer de chaudière.