Quelles précautions prendre pour allumer une chaudière ?

Allumer une chaudière n’est pas aussi simple que brancher un fil ou appuyer sur un bouton. Au contraire, cette tâche en apparence élémentaire doit être prise avec sérieux. La preuve en est, chaque année, en France, on compte 22 000 accidents et 6 000 victimes d’intoxication au monoxyde de carbone. Cela est loin d’être anodin. Pour prévenir tout risque, voici les précautions à prendre pour allumer une chaudière, avec fioulmarket.fr.

Comment démarrer ma chaudière fioul ?

Vérifier le niveau de fioul

Quelques vérifications d’usage sont à prévoir avant d’allumer une chaudière. À commencer tout simplement par s’assurer d’avoir du fioul en quantité suffisante dans la cuve. Il est déconseillé de démarrer la chaudière si le niveau est trop bas. Toutes les impuretés se déposent au fond de la cuve et risquent donc d’être aspirées par les installations et de les encrasser. Vérifier les filtres et le brûleur, éléments importants de la chaudière, peut être une bonne idée.

Si le niveau n’est pas suffisant, il faut donc commander rapidement du fioul. Cette étape passée, pensez à ouvrir la vanne d’arrêt du fioul.

Examiner la pression de la chaudière avant de l’allumer

Il s’agit sans doute de l’une des plus importantes précautions à prendre pour allumer sa chaudière, ou la rallumer après une période d’inactivité. Vérifiez la pression indiquée sur le manomètre, qui peut être situé sur ou juste à côté de votre équipement. Une pression normale de votre circuit de chauffage doit se trouver entre 1 et 1,5 bar.

Si la pression est trop faible, ouvrez le robinet d’eau pour en ajouter dans le circuit, tout en contrôlant le manomètre. Une fois la pression adéquate atteinte, refermez le robinet.

 

Aération et évacuation des fumées de la chaudière

La localisation de la chaudière dans le logement a logiquement été réfléchie en amont, avant son installation. Rappelons toutefois l’importance du fait que l’air doit pouvoir se renouveler régulièrement dans la pièce qui accueille les installations.

Autre précaution à prendre pour allumer une chaudière : vérifier que l’évacuation des fumées de combustion ne sera pas entravée, aussi bien par ventouse que dans un conduit de cheminée. Dans ce dernier cas, il est conseillé de s’assurer du ramonage et de l’étanchéification du conduit. Une manière de prévenir tout risque au sein du logement.

Purger les radiateurs

Cette opération doit idéalement être réalisée au tout début de l’hiver, puis après la saison et la période de chauffe. La purge du radiateur consiste à expulser l’air du système de circulation d’eau chaude. Pour cela, dévissez légèrement la vis de purge, jusqu’à entendre un sifflement, en prenant soin d’installer un récipient en dessous. Quand l’eau coule de façon continue, l’air est bien évacué et vous pouvez revisser.

Passer la chaudière en mode hiver

En mode été, votre chaudière ne chauffe que l’eau sanitaire. Au moment de la rallumer pour la saison froide, n’oubliez pas de la basculer sur le mode hiver. Le brûleur doit se réactiver et le chauffage s’adapter au thermostat. C’est également l’opportunité de vérifier le bon fonctionnement de ce dernier. Les deux modes, été et hiver, permettent de s’adapter aux besoins en énergie et de faire des économies.

 

 

Dans tous les cas, et pour tous ces conseils, pensez à bien vous référer au manuel d’utilisation de votre chaudière. En cas de doute, n’hésitez surtout pas à vous tourner vers un professionnel. On n’est jamais trop prudent.

 

Pour aller plus loin :