Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 25 juillet

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Pannes de chaudière à fioul domestique : comment les prévenir et les limiter ?

Découvrez comment identifier chaque problème et comment prévenir les pannes de chaudière, avec Fioulmarket.

panne de chaudière fioul

Prévenir les pannes de chaudière : restez attentifs aux signaux !

Le témoin du brûleur, la jauge de votre fioul ou le niveau indiqué par le manomètre vous permettent d’anticiper les pannes de votre chaudière à fioul.

  • La cuve à fioul est vide; par conséquent, la pompe tourne sans être lubrifiée par le fioul et s’use énormément. Si la pompe se casse, il faut compter au minimum 200€ pour la remplacer. Mieux vaut donc vérifier régulièrement le niveau de votre jauge pour prévenir les pannes de chaudière, éviter les dépenses inutiles et faire des économies.
  • Le témoin rouge du brûleur est allumé : il vous indique que votre cuve à fioul est vide et qu’il faut la remplir au plus vite. Si vous êtes sûr d’avoir du fioul, essayez de relancer le brûleur en appuyant sur le bouton poussoir. Vérifiez également que la panne de votre chaudière à fioul ne provient pas de votre thermostat et pensez aussi à contrôler le bouton « surchauffe », en général dissimulé derrière un cache.
  • Une pression trop élevée ou trop basse : vous devez veiller à ce que la pression d’eau de votre manomètre oscille toujours entre 1 et 1,5 bar. Si la pression est inférieure, il est nécessaire d’ajouter de l’eau dans le circuit de chauffage pour prévenir les pannes de chaudière éventuelles. Attention cependant de ne pas ajouter trop souvent de l’eau ; l’apport trop régulier peut engendrer une fuite qui affaibli  votre système.
  • S’il y a au contraire trop d’eau dans l’installation, le groupe de sécurité de chauffage, limité généralement à 3 bars, s’ouvre automatiquement pour chasser le trop-plein d’eau de l’installation.

 

Éviter les pannes de chaudière grâce à un entretien régulier

Certaines pannes peuvent être évitées en assurant une maintenance régulière du système de chauffage.

  • Une défaillance du vase d’expansion : celui-ci permet la dilatation eau froide/eau chaude du circuit de chauffage grâce à sa membrane qui comprime l’azote. Si cette membrane est percée, le vase d’expansion ne fonctionne plus correctement et entraîne une variation visible grâce au manomètre de pression ; il faut donc le remplacer au plus vite.
  • La pompe de circulation : il peut arriver que celle-ci se bloque lorsqu’elle est arrêtée au printemps. La chaudière monte en température et l’eau chaude n’est plus pompée vers les radiateurs lors de la remise en route à l’automne. Pour remédier à cette panne de chaudière à fioul, il est possible d’enlever la vis centrale et d’introduire un tournevis pour faire tourner la pompe, dans un sens puis dans l’autre, afin de faire tourner l’axe de la pompe. Il est ensuite impératif de remettre la vis avant de vérifier que le thermostat et les piles du thermostat fonctionnent.
  • Les vannes thermostatiques ne fonctionnent pas : pour éviter ce problème, mieux vaut les entretenir régulièrement en démontant le bulbe et en huilant le petit piston qui s’y trouve. Il suffit ensuite d’actionner le piston en l’enfonçant et en le ressortant, puis de remonter le bulbe.
  • Les radiateurs restent froids : le problème ne vient pas forcément d’une panne de votre chaudière à fioul, mais probablement de vos convecteurs eux-mêmes : vérifiez la pression de l’eau dans le circuit grâce au manomètre, purgez vos radiateurs pour chasser l’air du circuit de chauffage et contrôlez également le fonctionnement des vannes thermostatiques.

En cas de doute sur un dysfonctionnement de votre système, n’hésitez pas à faire appel à un technicien confirmé qui saura identifier et résoudre les pannes éventuelles.

 

Pour aller plus loin :