Le gicleur de la chaudière fioul, une pièce essentielle de l’installation de chauffage

Découvrez le rôle du gicleur, son fonctionnement et son entretien, avec Fioulmarket.

Gicleur d'une chaudière fioul

Rôle et fonctionnement du gicleur

Le gicleur d’une chaudière à fioul est composé de 4 éléments :

  • le filtre, qui permet de réduire la viscosité du fioul en provenance de la cuve et de faire circuler le combustible à travers le gicleur ;
  • la vis de blocage ;
  • l’obus conique, où se situe la zone de tourbillonnement qui transforme le fioul en fines « lamelles » ;
  • la chambre de pulvérisation, pièce à travers laquelle les gouttelettes de fioul sont pulvérisées.

Le gicleur joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement d’une chaudière à fioul. C’est cette pièce qui est chargée de transformer le fioul provenant de la cuve en gouttelettes très fines, d’un diamètre de 5 microns environ, avant de les pulvériser grâce à la chambre de pulvérisation. C’est ce que l’on appelle la variation de viscosité du fioul : dans la cuve, le fioul domestique est froid, statique, visqueux et donc difficilement combustible. Lorsqu’il passe dans le gicleur, sa température augmente et sa viscosité diminue, facilitant sa pulvérisation.

L’angle de pulvérisation varie en fonction des gicleurs :

  • de 30 à 90° pour un gicleur avec pression d’essai à 7 bars ;
  • de 60 à 100° pour un gicleur avec pression d’essai à 10 bars, comme imposé par la norme Européenne EN 293.

Cet angle correspond à l’espace que les gouttelettes occupent quand elles sont expulsées du gicleur de la chaudière à fioul. Son importance est majeure puisque c’est cet angle qui détermine en partie la forme de la flamme : plus l’angle est large, plus la flamme est épaisse.

Entretien du gicleur sur une chaudière à fioul

Le gicleur de votre chaudière à fioul peut s’user au fil du temps. Un brûleur d’un débit de 1,6kg/h, dans une maison individuelle qui consomme 5000 litres de fioul par an, fonctionne environ 2000 heures chaque année. Avec un filtre manquant, en mauvais état ou encrassé, son rendement est diminué.

Sans cette pièce fondamentale, impossible de faire fonctionner votre installation correctement, puisqu’elle ne pourra pas être alimentée en fioul. Mieux vaut donc veiller constamment à son bon état de marche. De manière générale, les gicleurs sont remplacés plutôt que d’être nettoyés, pour éviter toute panne de chaudière.

Lorsque vous faites appel à un professionnel, pour l’entretien annuel de votre chaudière par exemple, le gicleur est l’un des premiers éléments qu’il vérifie. Par ailleurs, dans la mesure où cette pièce est constamment en action dès lors que votre chaudière est en marche, il est conseillé de la faire remplacer par un professionnel, chaque année ou tous les deux ans en fonction de l’usage que vous faites de votre chaudière.