La corrosion, un fléau pour votre chauffage au fioul

Fonctionnement et principe d'une chaudière fioul

Construits en grande partie en métal, votre chaudière et votre circuit de chauffage sont sujets à la corrosion. Celle-ci peut diminuer les performances de votre installation en produisant des boues qui bouchent les circuits, voire en perforant les conduites. Voici comment éviter ce problème.

Chaudière Corrosion

Qu’est-ce que la corrosion ?

Phénomène naturel et courant, la corrosion est une réaction chimique qui se produit en présence d’un oxydant comme l’air ou l’eau. Même si d’autres matériaux sont sensibles à la corrosion, les métaux sont ceux auxquels on pense le plus souvent lorsque l’on évoque la corrosion : rouille du fer et de l’acier, formations verdâtres sur le cuivre, etc. En s’oxydant, les métaux retournent en réalité à leur état originel (oxydes de fer, de cuivre, etc.).

Notons que les milieux naturellement acides sont généralement plus propices au développement de la corrosion. L’acidité et la salinité de l’eau qui entre en contact avec les métaux augmentent ainsi leur risque de se corroder.

Pourquoi les systèmes de chauffage au fioul sont-ils sensibles à la corrosion ?

Constitué en grande partie de métal, un système de chauffage au fioul – chaudière et circuit de chauffage – est donc sensible à la corrosion. C’est autant le cas s’il contient des éléments d’acier, d’aluminium ou de cuivre. La calamine que l’on retrouve sur les composants d’acier peut aussi aggraver ce problème en amenant des déchets métalliques à voyager dans le circuit.

Si ce phénomène électro-chimique est possible dans un système de chauffage au fioul, c’est aussi parce que les pièces métalliques de l’installation sont en contact constant avec de l’eau. La composition de celle-ci, plus ou moins acide et chargée de différents éléments minéraux, peut accélérer la corrosion du système de chauffage.

Quelles sont les conséquences de la corrosion sur une installation de chauffage au fioul ?

Les conséquences de la formation de corrosion sur un système de chauffage au fioul peuvent être multiples :

  • formation de boues à différents endroits du circuit : celles-ci peuvent l’obstruer et réduire les performances de votre installation de chauffage, de quoi rendre vains vos efforts pour espacer vos achats de fioul ;
  • les résidus d’oxydes de fer qui se sont détachés dans le phénomène de corrosion peuvent se fixer sur les vannes ou autres parties mobiles du système de chauffage et les endommager ;
  • certains formes de corrosion – par piqûre – peuvent provoquer des perforations sur les tuyaux ou sur d’autres éléments métalliques.

Ces différents problèmes peuvent mener à des défaillances parfois graves de votre système de chauffage au fioul. Prévenir leur apparition est donc la meilleure attitude à avoir pour protéger son installation.   

Comment protéger son installation de chauffage au fioul de la corrosion ?

L’avantage du système de chauffage au fioul est qu’il s’agit d’un système fermé, dont les différents paramètres peuvent donc être contrôlés. Ce n’est pas le cas d’éléments métalliques qui doivent être utilisés à l’air libre.

Pour protéger votre installation de chauffage de la corrosion, vous pouvez donc, de manière préventive, veiller à :

  • nettoyer l’installation avant la mise en pression de l’installation afin d’éliminer la calamine et les résidus ;
  • adoucir ou désioniser l’eau de remplissage et celle utilisée pour faire l’appoint ;
  • ajouter des produits à base de soude dans votre eau pour éviter la formation de corrosion.

Si vous devez traiter un problème existant, vous devrez alors mettre en place des pots à boue, filtres à cartouche ou appareils cycloniques avec, éventuellement, des aimants qui attireront les particules ferromagnétiques.

Pour toute intervention de ce type, faîtes appel à un professionnel.

 

Pour aller plus loin :