Chambre surchauffée : quels sont les risques sur le sommeil et sur la santé ?

Fonctionnement et principe d'une chaudière fioul

Été comme hiver, dormir dans une chambre surchauffée perturbe le sommeil et accentue les difficultés d’endormissement. Résultat, cela a un impact sur la santé. Explications.

Quelle est la température idéale pour dormir ?

Quelles sont les conséquences d’une température trop élevée dans la chambre ?

Pendant les longues nuits d’hiver, si l’envie de se glisser sous la couette chaude et de monter la température du radiateur est tentante, il a été prouvé qu’une chambre surchauffée a des conséquences sur la qualité du sommeil et par extension sur la santé.

Un sommeil de moins bonne qualité

Pour faciliter l’endormissement, le corps procède naturellement à une baisse de sa température de 1 °C à 1,5 °C. Or, lorsque la température ambiante de la chambre est trop élevée, ce processus est plus long ce qui gêne l’endormissement. De plus, une chambre surchauffée empêche un sommeil réparateur et occasionne des réveils « intra-sommeil » pendant la nuit. Par ailleurs, le froid a tendance à ralentir la circulation sanguine, ce qui favorise l’endormissement. Lorsqu’il fait trop chaud, c’est le phénomène inverse qui se produit.

 

Bon à savoir

Une chambre trop froide a également un impact sur la qualité du sommeil, car le corps s’épuise à produire de la chaleur au lieu de se préparer à l’endormissement.

 

Une santé ébranlée par une chambre surchauffée

Dormir dans une chambre surchauffée a des conséquences sur la santé. Comme le sommeil n’est pas réparateur, la fatigue est plus importante et des maux de tête peuvent apparaître. On est également plus irritable qu’après une bonne nuit de sommeil. Dans une chambre à l’air sec et surchauffée, la respiration n’est pas optimale et le nez a tendance à se boucher. Au réveil, des maux de gorges sont aussi constatés. La peau est naturellement plus sèche. Si l’air est plutôt humide, la chaleur diffusée favorise la prolifération des acariens et augmente par la même occasion, les risques d’allergies. Pour bien dormir et conserver une bonne santé, il faut donc veiller à ce que la température mais aussi le taux d’humidité de la chambre soient adaptés.

Quelle est la température idéale dans une chambre pour bien dormir ?

Pour bénéficier d’un sommeil réparateur, la température idéale de la chambre se situe entre 16 °C et 18 °C selon l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance. De cette façon, l’endormissement est facilité grâce à une bonne respiration et à une régulation optimale de la température du corps. Il convient d’aérer la pièce deux fois par jour : le matin au réveil et le soir avant le coucher afin de renouveler l’air. Pour la chambre de bébé, il est possible de monter la température jusqu’à 20 °C maximum.

 

Bon à savoir

En été, s’il fait trop chaud dans la chambre, ventilez la pièce à la nuit tombée en faisant des courants d’air ou en utilisant un ventilateur. N’oubliez pas de fermer les stores et autres volets lorsque les températures sont au plus haut dans la journée. Cela vous permettra de conserver une bonne température pour dormir.

 

Pour aller plus loin :