Pourquoi faut-il bien aérer la pièce où se trouve votre chaudière ?

Entretien de chaudière fioul domestique

Garantir le bon fonctionnement de votre chaudière et éviter l’intoxication au monoxyde de carbone sont les deux principales raisons qui expliquent la nécessité d’aérer correctement la pièce où se trouve votre chaudière. Découvrez pourquoi et apprenez-en plus sur les meilleures façons de ventiler cette pièce.

Pourquoi aérer la pièce où se trouve votre chaudière ?

Assurer le renouvellement de l’air dans votre chaufferie n’est pas seulement une bonne idée pour éviter les odeurs ou une température trop élevée dans la pièce, cela permet aussi de garantir votre sécurité ainsi que le fonctionnement de votre installation de chauffage au fioul.

Une pièce bien aérée pour une chaudière efficace

Deux types de ventilation sont nécessaires pour garantir le fonctionnement de votre chaudière :

  • une ventilation basse ;
  • une ventilation haute.

Un grand nombre de chaudières puisent l’oxygène dont elles ont besoin pour assurer la bonne combustion du fioul dans la pièce où elles sont installées. Il est donc primordial, pour garantir le fonctionnement de votre chaudière, de prévoir une ventilation permettant d’amener de l’air frais dans la pièce. Cette ventilation – qui consiste le plus souvent en une ouverture – est appelée « ventilation basse ».

Par ailleurs, l’air vicié qui est utilisé par la chaudière au fioul peut s’accumuler dans la pièce où elle est installée. Il est donc tout aussi important de prévoir une ventilation, appelée « ventilation haute », permettant d’évacuer cet air vicié et d’éviter ainsi la surchauffe de votre chaudière.

Une pièce bien aérée pour éviter l’intoxication au CO

L’autre grande raison qui explique la nécessité de ventiler correctement la pièce où se trouve votre chaudière au fioul est le risque d’intoxication au monoxyde de carbone (CO). Même si les cas d’intoxication au CO causés par une chaudière au fioul sont rares, une pièce bien aérée permet de lutter efficacement contre l’accumulation éventuelle de ce gaz qui peut être mortel pour l’homme. Deux éléments permettent heureusement de remarquer rapidement si votre chaudière produit du CO en raison d’une mauvaise combustion du fioul :

  • en cas de mauvaise combustion, de la suie et de la fumée s’échapperont en quantités anormalement élevées de votre chaudière;
  • les chaudières sont souvent équipées d’un système qui détecte la mauvaise combustion du fioul et met la chaudière en veille pour éviter la production de CO.

 

Comment vérifier que ma pièce est bien aérée ?

Lors de l’entretien de votre chaudière, n’hésitez pas à demander à votre chauffagiste de vérifier que la ventilation de la pièce où se trouve votre installation est suffisante. Au-delà du simple constat visuel, le professionnel qui se charge de l’entretien pourra également mesurer le niveau de CO dans la pièce. Si le taux est trop important, c’est que la ventilation de votre pièce n’est pas suffisante.

Taux de CO : un maximum de 50 ppm

Il existe des seuils au-delà desquels le taux de CO devient dangereux pour les habitants d’une maison. En fonction de ce taux, la réponse apportée par le professionnel variera :

  • entre 10 et 50 ppm (part par million) : il s’agit dans doute d’une anomalie de fonctionnement qui peut être réglée par le chauffagiste ;
  • au-delà de 50 ppm : il y a danger et le chauffagiste sera contraint d’arrêter aussitôt votre chaudière.

 

Pour aller plus loin :