Ma chaudière fioul s’encrasse : à quoi est-ce dû ? Comment l’éviter ?

L’encrassement d’une chaudière n’est pas de bon augure, en particulier pour les performances de l'installation de chauffage. À quoi est-il généralement dû ? Comment l’éviter pour son système de chauffage au fioul ? Retrouvez les principales informations à connaître.

Pourquoi y faire attention ?

L’encrassement d’une chaudière au fioul ne doit pas être négligé. En effet, il a généralement des répercussions sur les performances de la chaudière et contribue notamment à une augmentation de la consommation de fioul domestique. Autres conséquences non négligeables, la potentielle dégradation prématurée de votre installation de chauffage et la possible mise en danger des habitants du foyer.

À quoi est généralement dû l’encrassement d’une chaudière au fioul ?

L’encrassement d’une chaudière peut être causé par différents facteurs. On retiendra principalement :

  • Les dépôts accumulés dans la cuve et qui se forment au fil des années ;
  • Une arrivée d’air trop importante au niveau du brûleur ayant pour conséquence la production de fumée et une forme de boue due au fioul partiellement brûlé ;
  • Un gicleur mal réglé, une situation qui peut arriver lorsque l’on vient juste de le faire remplacer par exemple ;
  • La saleté des filtres ;
  • Un mauvais entretien.

Pour ce qui est des signes à prendre en compte pouvant signifier un encrassement, on notera la présence de suie ou encore de la fumée.

Prévenir l’encrassement de la chaudière au fioul : l’entretien avant tout !

Un bon entretien est le meilleur moyen de limiter et prévenir l’encrassement d’une chaudière au fioul. Pour s’en occuper, il est préférable de faire appel aux services d’un professionnel. Ce dernier pourra procéder à un examen complet de l’installation et identifier les causes de l’encrassement de la chaudière et les solutions adaptées.

Pour rappel, l’entretien d’une chaudière fioul est une obligation légale. L’installation doit être inspectée par un professionnel au moins une fois par an, à la fois pour prolonger la vie de la chaudière et pour des raisons de sécurité. Une chaudière mal entretenue est en effet susceptible d'émettre des gaz nocifs. Au cours de son intervention, le chauffagiste : 

  • Nettoie l’installation, et notamment le corps de chauffe, le conduit d’évacuation des fumées, les filtres, et le brûleur ;
  • Ajuste si nécessaire les réglages de la chaudière ;
  • Contrôle la combustion ;
  • Vérifie si l’installation respecte les normes de sécurité en vigueur.

 

> À lire aussi : Les différentes étapes pour entretenir sa chaudière fioul

 

Bon à savoir

Pour ne pas oublier l’entretien annuel de la chaudière, il est parfois intéressant de souscrire un contrat d’entretien auprès du chauffagiste de votre choix. Le prix s’échelonne généralement entre 130 et 200 euros selon les prestations. Prévoyez de préférence les rendez-vous d’entretien avant la période de chauffe.

 

Pour aller plus loin :