Vente flash exceptionnelle

Du 13 au 17 octobre

20Offerts tous les 1000L commandés

-40
-60
-20
-20
-60
-20

Comment entretenir sa chaudière fioul

Entretien de chaudière fioul domestique

L’entretien d’une chaudière fioul doit obligatoirement être réalisé une fois par an. Ces vérifications sont essentielles pour le bon fonctionnement de votre installation, assurer votre sécurité et vous permettre de réaliser des économies d’énergie. Fioulmarket.fr vous détaille les différentes étapes pour entretenir la chaudière.

Entretenir sa chaudière fioul en 10 étapes

1. Nettoyage du corps de chauffe et du foyer

La chaudière fioul dégage beaucoup de résidus. quand elle fonctionne. Pour les minimiser et bénéficier d’un équipement performant, le professionnel chargé de l’entretien de votre chaudière va commencer par l’inspection et le nettoyage de l’intérieur de votre installation, après avoir ôté le brûleur, la trappe, la plaque d’isolation et la porte d’accès au foyer. Muni d’un hérisson de ramonage et de brosses, il va gratter les résidus de suie avant de les faire disparaître grâce à son aspirateur professionnel.

2. Nettoyage du brûleur

Lors de l’entretiende la chaudière fioul, vérifier et nettoyer le brûleur sont une étape importante puisque c’est cette pièce qui permet la combustion du fioul. Le professionnel va contrôler le brûleur, regarder s’il est en bon état, qu’il ne présente pas de fuite, et opérer des vérifications sur la pompe à fioul et les électrodes. Après cela, il passera au nettoyage de la pièce.

3. Vérification du gicleur à fioul

Lors de l’entretien de la chaudière, le professionnel va démonter puis vérifier le gicleur à fioul, une pièce permettant l’approvisionnement en combustible. S’il est en mauvais état, le gicleur sera remplacé directement. Avant d’être remonté sur le brûleur, le gicleur sera évidemment nettoyé.

4. Réglage de l’accroche-flamme

L’accroche-flamme est l’élément permettant de modifier le flux d’air et la chauffe de la chaudière. Le professionnel réglera cet élément sur le gicleur. Suivant les différents modèles et leur puissance, la distance entre l’accroche-flamme et la base du brûleur peut varier.

5. Nettoyage des filtres

Prochaine étape pour entretenir une chaudière fioul : nettoyer les filtres à fioul du brûleur. Certains modèles de chaudière sont équipés d’un pré-filtre à fioul que le professionnel démonte alors et nettoie en même temps. 

6. Ramonage des conduits

Le professionnel doit ramoner les conduits d’évacuation des fumées de combustion, depuis la chaudière jusqu’à leur sortie extérieure. Ce ramonage est un moyen d’éviter une consommation excessive de fioul et, surtout, d’éviter d’éventuels risques comme un incendie par exemple.

7. Mesure du taux de monoxyde de carbone et analyse des fumées

Passées les différentes étapesd’entretien de votre chaudière fioul, le professionnel redémarre l’installation afin de repérer un potentiel problème. Si tout est en ordre, il passe à la mesure du taux de monoxyde de carbone grâce à un appareil spécifique. En cas de résultats non conformes, des investigations complémentaires pourront être réalisées.

8. Analyse des fumées

Grâce à un analyseur de combustion, le professionnel procède à l’analyse des fumées et de leur teneur en monoxyde et dioxyde de carbone. Ces mesures lui seront utiles pour régler le brûleur de la façon la plus sûre.

9. Conserver l’attestation d’entretien

Dans les 15 jours, le professionnel doit obligatoirement vous fournir une attestation d’entretien de votre chaudière fioul comprenant :

  • Les différentes opérations réalisées ; 
  • Les résultats des mesures ;
  • Les éventuels conseils qu’il vous a donnés.

Vous devez conserver ce document deux ans. L’attestation doit pouvoir être présentée en cas de contrôle et vous couvre en cas d’accident.

10. Vérification régulière de la chaudière

Maintenant que le professionnel a réalisé l’entretien annuel obligatoire, c’est à vous de vous en occuper, pour des tâches moins techniques, afin de préserver vos installations. Vous pourrez par exemple veiller à la pression de la chaudière (entre 1 et 1,5 bar idéalement). Si vous avez des interrogations, n’hésitez pas à demander conseil auprès du professionnel.

 

 

Pour aller plus loin :