L’évolution des performances des chaudières depuis 2015

Entretien de chaudière fioul domestique

En l’espace de quelques années, la technologie des chaudières au fioul a considérablement évolué. On peut notamment s’en rendre compte à travers la modification des classes énergétiques des systèmes de chauffage.

Les chaudières évoluent-elles beaucoup en l’espace de quelques années ? Si l’on en juge par leurs performances énergétiques, on peut en effet affirmer qu’elles ont fait des progrès depuis 2015. On estime ainsi que les évolutions technologiques récentes ont permis de réduire de 30% la consommation énergétique des chaudières, et donc d’espacer aussi vos achats de fioul. L’évolution du prix du fioul et la sensibilité environnementale accrue du grand public a certainement une influence sur ces développements récents, tout comme la réglementation.

L’étiquette énergie, un bon étalon des performances de votre chaudière

Depuis le mois de septembre 2015, une étiquette énergie est apposée sur tous les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire d’une puissance inférieure à 70 kW. Elle permet d’évaluer en un coup d’œil la performance énergétique d’une chaudière. Plusieurs éléments y apparaissent, notamment :

  • l’efficacité énergétique ;
  • la puissance ;
  • les émissions sonores.

Une note globale est donnée à la chaudière, sous forme d’une lettre allant de A++ (pour les chaudières les plus performantes) à G (pour les moins performantes).

L’efficacité énergétique d’une chaudière est fonction de la quantité d’énergie produite au départ d’une quantité donnée de combustible. Ainsi, les chaudières modernes produisent près de 10 kWh d’énergie utile avec un litre de fioul.

Comment ont évolué les performances des chaudières au cours de dernières années ?

Depuis 2015 et la généralisation de l’étiquette énergie sur les installations de chauffage, on constate que les modèles les moins performants sont progressivement laissés de côté par les fabricants. Aujourd’hui, les chaudières mises sur le marché doivent ainsi être au moins de classe A, ce qui, au vu du prix du fioul, est une bonne nouvelle pour les consommateurs. Elles intègrent les toutes dernières évolutions technologiques disponibles sur les installations de chauffage :

  • chaudières à condensation : elles permettent d’obtenir des rendements supérieurs à 100% ;
  • chaudières équipés de brûleurs plus performants, qui réduisent les émissions de monoxyde de carbone et offrent de meilleurs rendements.

Ce perfectionnement des appareils de chauffage devrait se poursuivre au cours des prochaines années, notamment en raison d’une une nouvelle révision de l’étiquette énergi, qui aura lieu en 2019 : les classes E, F et G disparaîtront et une nouvelle classe A+++ verra le jour.

Voilà qui devrait pousser les fabricants à perfectionner plus encore leurs produits pour fournir des appareils toujours plus performants et économiques sur le long terme.

Pour aller plus loin :