La chaudière à micro cogénération : fonctionnement et avantages

Le marché des chaudières à micro génération domestique en est encore à ses balbutiements en France, principalement à cause du prix élevé de cette technologie. Pourtant cette dernière, déjà adoptée chez nos voisins belges, allemands et hollandais commence petit à petit à susciter l’intérêt.

chaudière à micro-cogénération

Fonctionnement de la chaudière  à micro cogénération

Le fonctionnement des chaudières à micro génération est relativement innovant par rapport à celui des chaudières classiques. En effet, ce type d’équipement permet de chauffer une habitation et de produire de l’eau chaude sanitaire, mais aussi de produire de l’électricité. Ces deux fonctions sont possibles grâce à un moteur à combustion. Ce dernier est greffé à une chaudière à condensation et permet de récupérer la chaleur générée par la combustion et de l’utiliser pour produire de l’électricité. Ce mode de fonctionnement permet d’augmenter fortement le rendement de la chaudière et de maximiser l’utilisation du combustible.

À noter :

À l’heure actuelle, le combustible majoritairement utilisé pour alimenter une chaudière à micro-cogénération est le gaz. Des études sont cependant en cours afin de connaître l’étendue de sa compatibilité avec d’autres combustibles comme le fioul domestique ou le bois par exemple.

Utilisation de l’électricité produite

L’électricité produite grâce à une chaudière à micro cogénération peut faire l’objet de deux usages principaux. Ces derniers sont relativement avantageux pour l’utilisateur.

Utiliser l’électricité

L’électricité obtenue à partir d’une chaudière cogénération peut tout à fait être utilisée au quotidien, par les habitants de l’habitation. Cette exploitation peut avoir l’avantage de réduire les factures d’électricité du foyer.
En effet, la chaudière peut couvrir une partie importante des besoins électriques des membres d’un foyer. Il est nécessaire d’être raccordé au réseau électrique classique. Ce raccordement implique généralement un coût et celui-ci devra être supporté par le demandeur. À ce coût s’ajoute celui d’un abonnement payé au titre de l’exploitation du réseau électrique.

Vendre son électricité

Les surplus d’électricité peuvent être vendus au fournisseur d’électricité. Concrètement, l’énergie électrique non utilisée sera réinjectée dans le réseau et redistribuée. Pour être à même de vendre l’énergie produite par sa chaudière, il faudra signer un contrat d’obligation d’achat avec son fournisseur.

Quelles aides pour financer l’achat d’une chaudière à micro-cogénération ?

L’investissement lié à l’acquisition d’une chaudière à micro-cogénération au fioul peut être en partie amorti. En effet, un crédit d’impôt de 17 % peut être accordé pour son acquisition. Ce crédit peut atteindre 26 % lorsque l’installation de cet équipement se fait dans le cadre d’un bouquet de travaux de rénovation énergétique.

Cependant, malgré cette aide fiscale, le coût restant à la charge du particulier demeure élevé à l’heure actuelle. Il peut être intéressant d’attendre quelques années que l’utilisation de la chaudière à micro-cogénération se démocratise avant d’investir dans un tel équipement. En effet, d’autres dispositifs fiscaux et/ou des aides financières verront probablement le jour. De plus le marché des fabricants et des distributeurs sera probablement plus développé.