Chaudière classique et à condensation : quelles sont les différences ?

Différents types de chaudière à fioul

Aujourd’hui, les chaudières gaz et fioul à condensation sont considérées comme les plus performantes du marché. Nous vous expliquons ce qui les différencie de modèles traditionnels.

chaudiere fuel classique condensation

Brûler du fioul pour produire de la chaleur : voici le principe de base du fonctionnement d’une chaudière. Toutefois, les chaudières à condensation peuvent produire plus d’énergie avec la même quantité de fioul, en utilisant une méthode simple mais ingénieuse.

Quelles différences de performances ?

Là où une chaudière fioul traditionnelle ne produit de l’énergie que grâce au fioul qui est brûlé, la chaudière à condensation récupère également, par condensation, l’énergie contenue dans les fumées de combustion. Celles-ci sont en effet chaudes après la combustion et elles contiennent donc encore de l’énergie.

Cette manière de procéder permet à la chaudière à condensation d’offrir un rendement supérieur de 15 à 20% par rapport à une chaudière traditionnelle. Vous aurez donc besoin de moins de fioul pour produire la chaleur souhaitée.

Quelles différences au niveau de l’installation ?

Les économies d’énergie que permet de réaliser une chaudière à condensation par rapport à une chaudière traditionnelle sont d’autant plus intéressantes que l’installation d’un modèle à condensation n’est pas beaucoup plus contraignant que celle d’une chaudière classique.

En effet, le seul élément supplémentaire à installer quand on met en place une chaudière à condensation est un conduit permettant d’évacuer l’eau résultant de la condensation. Pour le reste, les mêmes impératifs s’imposent pour l’installation d’une chaudière classique ou d’une chaudière à condensation :

  • avoir une hauteur minimale de plafond dans la pièce où doit être installée la chaudière (variable en fonction du modèle) ;
  • placer la chaudière dans une pièce suffisamment grande et ventilée (8 mètres cubes au minimum) ;
  • veiller à ne pas fixer une chaudière murale sur une paroi trop légère ;
  • s’il ne s’agit pas d’une chaudière à ventouse, il faut aussi tenir compte de l’emplacement du conduit d’évacuation des fumées.

Quelle différence de prix ?

Le dernier élément de différenciation entre la chaudière classique et la chaudière à condensation est le prix. En effet, les modèles plus performants sont généralement également plus coûteux. Ainsi, alors que les premiers prix pour une chaudière classique commencent à 1500-2000 euros, il faut compter 4000-5000 euros pour une chaudière à condensation. En outre, ces prix n’incluent pas l’installation.

S’il n’est plus possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’achat d’une chaudière fioul à condensation, d’autres dispositifs d’aides restent disponibles. C’est notamment le cas des primes de l’ANAH ou de la prime énergie. L’investissement de départ pour profiter des bénéfices de ce genre d’installation peut donc être considérablement amoindri.

 

Pour aller plus loin :