Le compte épargne logement pour financer ses travaux d’économie d’énergie

Vous souhaitez réaliser des travaux afin de réduire la consommation énergétique de votre logement ? Le compte épargne logement est un produit d'épargne rémunérée qui peut vous aider dans votre projet. 

Compte épargne logement

Qu’est-ce que le compte épargne logement ?

Le compte épargne logement est un dispositif financier permettant à des particuliers de se constituer une épargne destinée à :

  • Réaliser un achat immobilier ;
  • Financer des travaux au sein de son logement. Il peut tout à fait servir dans le cadre de travaux liés aux économies d’énergie, comme l’installation d’une chaudière à fioul à condensation couplée à des travaux d’isolation par exemple ;
  • Acquérir un terrain pour construire. 

Les caractéristiques du compte épargne logement

Comme tout dispositif financier, le compte épargne logement a ses spécificités. Quelles sont les conditions d’accès à cette solution bancaire ? 

Rémunération et ouverture du CEL

Le compte épargne logement offre un taux de rémunération de 0,75% par an. Pour que le compte soit effectif, le premier versement effectué doit impérativement s’élever à 300 euros minimum. Par la suite, les versements devront être supérieurs à 75 euros. Le plafond du compte épargne logement est quant à lui limité à 15 300 euros.

Conditions d’accès à un compte épargne logement 

Les personnes majeures et ayant élu leur domicile fiscal en France peuvent prétendre à l’ouverture d’un compte épargne logement. Il devient opérationnel suite à la signature d’une convention avec un établissement bancaire. Enfin, il faut savoir que seul un compte peut être ouvert par personne sur le territoire français

Les avantages de ce placement

Le compte épargne logement présente un certain nombre d’avantages. Il permet aux particuliers :

  • D’être exonérés d’impôts sur le revenu sur les sommes déposées, même si ces dernières demeurent tout de même soumises aux prélèvements sociaux ;
  • De bénéficier d’un prêt à un taux préférentiel pour financer des travaux liés aux économies d’énergie au sein de son logement, construire un logement ou effectuer des travaux d’amélioration ou de réparation. Pour profiter de ce prêt dans le cadre de travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement, il faudra que le compte soit ouvert depuis au moins 18 mois et qu’il ait généré une rémunération nette d’au moins 22.50 euros. Le montant du prêt accordé dans le cadre d’un CEL peut atteindre 23 500 euros et son remboursement peut s’étaler sur une période allant de 2 à 15 ans. Cette facilité d’accès à un crédit à taux réduit peut être une opportunité intéressante lorsqu’on souhaite réaliser des travaux lourds et amortir le montant des frais à sa charge.
  • De bénéficier sous certaines conditions d’une prime de l’Etat : cette dernière peut être accordée dans la dernière phase de l’épargne et en cas d’obtention d’un prêt pour la réalisation d’un projet. Son montant est plafonné à 11 144 euros et cette prime n’est pas soumise à l’impôt sur le revenu (uniquement aux cotisations sociales).

D’autres articles pouvant vous intéresser :