App/hinclude.html.twig

Ai-je droit à un crédit d’impôt pour ma nouvelle chaudière au fioul ?

Le crédit d'impôt

L’achat d’une nouvelle chaudière au fioul pour sa résidence principale ouvre-t-il le droit à bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique ? Nous faisons le point sur la question et vous livrons quelques conseils utiles.

Depuis plusieurs années, des mesures fiscales ont été mises en place pour accélérer la transition énergétique en France. Parmi celles-ci, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) a été l’un des plus prisés. 

Qu’est-ce que le crédit d’impôt pour la transition énergétique ?

Le CITE est un dispositif qui permet de déduire de ses impôts 30 % des dépenses liées à des travaux de rénovation énergétique. Ces dépenses sont toutefois plafonnées :

  • à 8.000 € pour une personne seule ;
  • à 16.000 € pour un couple soumis à une imposition commune (+ 400 € par personne à charge).

Le CITE est accordé pour une grande variété de travaux. Des conditions générales doivent toutefois être respectées pour que ce crédit d’impôt soit accordé : 

  • les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE ;
  • le logement concerné doit être le logement principal du demandeur et il doit être achevé depuis deux ans au moins.

Quelles sont les installations de chauffage au fioul éligibles en 2019 ?

Si vous souhaitez installer une nouvelle chaudière au fioul dans votre logement principal construit il y a plus de deux ans, et que cette installation est effectuée par un artisan RGE, cela signifie-t-il que vous aurez droit au CITE ? Malheureusement non, car les chaudières au fioul ont été exclues du dispositif en 2018. Toutefois, une période transitoire a été prévue par le législateur. Le CITE peut donc encore être accordé dans trois cas de figure :

  • si vous pouvez prouver que le devis a été accepté et qu’un acompte a été versé avant le 1erjanvier 2018 ;
  • si vous avez payé les frais liés à l’achat et à l’installation d’une chaudière fioul à très hautes performances énergétiques entre le 1er janvier et le 30 juin 2018 ;
  • si vous avez payé une chaudière fioul à très hautes performances énergétiques entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018, en prouvant que vous avez versé un acompte et accepté le devis pour ces travaux entre le 1er janvier et le 30 juin 2018.

Dans le premier cas, vous pouvez toujours bénéficier d’un crédit d’impôt à 30 %. Dans les deux autres cas, ce taux est ramené à 15 %. 

Notez qu’un arrêté du 30 décembre 2017 précise les caractéristiques techniques requises de ces chaudières dites à très hautes performances énergétiques.

Les autres installations qui bénéficient du CITE

Si vous n’êtes plus dans les conditions pour bénéficier d’un crédit d’impôt pour le remplacement de votre chaudière, vous pouvez toutefois toujours en bénéficier sur des systèmes alternatifs comme les pompes à chaleur, à un taux de 30 %. En couplant votre chaudière au fioul avec un système de ce genre, vous pouvez faire des économies importantes sur votre consommation, sans dépenser trop pour votre installation.

 

Pour aller plus loin :