App/hinclude.html.twig

Vers un baril de pétrole au-delà de 100 dollars ?

Actualités du fioul

Publié le 25/06/2021 à 11h07

hausse prix baril pétrole

Depuis plusieurs semaines, le prix du baril de pétrole – et donc celui du fioul – ne cesse d'augmenter. Pourquoi ? Car les économies repartent, après la crise sanitaire et économique que la planète vient de traverser. Mais aussi car l'offre ne suit pas, en raison de l'augmentation très progressive de la production décrétée par l'OPEP+ et le manque d'investissements des compagnies pétrolières. Explications.

Les cours du pétrole atteignent des sommets

Les prix du pétrole n'en finissent plus de grimper ! Les cours ont encore atteint, mercredi, des sommets jamais vus depuis octobre 2018. En cours de séance, le baril de Brent de la mer du Nord a culminé à 75,66 dollars. Le baril de WTI américain était également au plus haut depuis plus de deux et demi, atteignant 73,44 dollars.

Les spécialistes avancent deux explications principales à cette augmentation : la reprise de la demande, et la baisse des stocks de brut américains. Ceux-ci ont reculé pour la cinquième semaine d'affilée, de façon plus importante que ce qu'avaient anticipé les analystes de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA). Cette baisse devrait être de l'ordre de 3,5 millions de barils, voire de 7,2 millions de barils si l'on se fie aux chiffres de la fédération des professionnels du secteur pétrolier aux États-Unis, l'American Petroleum Institute (API).

À lire aussi : Prix du fioul domestique : semaine du 21 juin 2021

 

 

Le prix du pétrole et du fioul en forte hausse

Prix du pétrole : à quoi s'attendre dans les mois à venir ?

Selon les spécialistes, le pétrole n'a pas fini d'augmenter. Certains estiment que le baril de Brent pourrait même repasser la barre des 100 dollars dès début 2022. Pourquoi ? Car l'offre ne pourra pas suivre la demande. Tout d'abord, l'OPEP + poursuit sa remise sur la marché d'une plus grande quantité de pétrole très progressive – une réduction volontaire de la production avait été décidée au début de la crise sanitaire, pour éviter l'effondrement des prix. Par ailleurs, les négociations avec l'Iran traînent en longueur. Téhéran, soumis à un embargo par les États-Unis, n'est toujours pas de retour sur le marché de l'or noir.

De plus, les exploitants de pétrole ne sont pas incités à investir massivement. Il leur est donc difficile d'augmenter leur production, d'autant qu'on leur demande de réduire leurs émissions de CO2 ! Impossible, dans ces conditions, de répondre à la demande.

Pour anticiper ces fortes hausses du prix du pétrole et, donc, du fioul, il peut s'avérer intéressant de commander son fioul dès à présent ! Pour réaliser des économies d'énergie et sur votre facture, nous vous invitons également à faire réaliser l'entretien de votre chaudière.

À lire aussi : Les cours du pétrole en forte augmentation suite à la réunion de l'OPEP +.

 

 

~~debut_liens_preview~~

https://www.fioulmarket.fr/actualites/quelles-sont-les-decisions-prises-lors-des-reunions-de-l-opep https://www.fioulmarket.fr/actualites/pourquoi-les-pays-membres-de-l-opep-ont-ils-reduit-leur-production-pendant-la-crise-sanitaire https://www.fioulmarket.fr/actualites/comment-l-opep-regule-le-marche-du-petrole-en-temps-de-crise-sanitaire
~~fin_liens_preview~~