Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 29 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

La valorisation énergétique des déchets

17 janvier 2014 - Guide pratique

 

La valorisation énergétique des déchets fait partie des nombreux dispositifs permettant de lutter contre la raréfaction des énergies fossiles et l’augmentation de leur coût.
Elle permet en effet de produire de l'énergie à partir de déchets ménagers et industriels. Deux principales méthodes sont utilisées pour valoriser les déchets : l'incinération et la méthanisation. 
 

L’incinération des déchets 

L’incinération est le premier procédé technique permettant de valoriser les déchets et de produire de l’énergie.

Comment se déroule l’incinération ? 

L’incinération consiste à brûler des déchets préalablement séchés dans une chambre de combustion à 1000°C et ce, pendant environ une heure.

Les vapeurs générées par la combustion des déchets sont ensuite récupérées et leur température est abaissée jusqu’à 400° C afin de les rendre exploitables.
Ensuite, les vapeurs sont débarrassées des substances toxiques qu’elles contiennent (gaz, métaux lourds, poussières …) afin de les rendre définitivement utilisables.

La valorisation énergétique des déchets incinérés : quels usages ? 

Une fois cette étape effectuée, la chaleur récupérée est utilisée pour :
• La production d’électricité : cette dernière est rendue possible grâce au fonctionnement d’un turbo-alternateur ;
• Le chauffage des immeubles raccordés au réseau de la ville ;
• La cogénération d’énergie de chauffage et d’électricité.

L’incinération des déchets et l’usage énergétique qui en découle n’est pas sans rappeler le fonctionnement innovant de certaines chaudières à fioul de nouvelle génération. La chaudière fioul à condensation et la chaudière à cogénération  offrent en effet un mode de fonctionnement maximisant les rendements obtenus en utilisant la chaleur contenue dans les gaz de combustion.

Typologie des déchets utilisés

La valorisation énergétique des déchets via l’incinération ne peut pas être réalisée avec tous les types de déchets. Seuls peuvent être employés :

• les ordures ménagères jetées par les particuliers ;
• les boues des stations d’épuration ;
• les déchets industriels courants ;
• les déchets provenant des activités de soins ;
• les déchets refusés dans les stations de tri.

La méthanisation

La méthanisation repose sur la fermentation de déchets dits « organiques » dans un environnement « contrôlé » dénué d’oxygène.

Ce procédé permet de produire du biogaz pouvant être utilisé aux mêmes fins que la chaleur contenue dans les vapeurs des déchets incinérés, à savoir, la production d’électricité ou de chaleur utilisable pour les immeubles de la ville.

Cette fermentation permet de produire du « digestat », un produit organise humide riche en matière organique. Il peut faire l’objet d’un compostage ou être valorisé au sein de la filière agronomique.


Les types de déchets concernés 

La valorisation des déchets issue de la méthanisation repose sur l’utilisation de déchets riches en eau et dégradables.

Les déchets les plus couramment utilisés proviennent essentiellement des industries agro-industrielles (industries agro-alimentaires, chimiques) et agricoles (résidus de récoltes, déjections animales…) mais aussi des municipalités (ordures ménagères, matières de vidange, boues et graisses des stations d’épuration…). Ils sont récupérés notamment au sein des stations d’épuration ou dans les installations dédiées au stockage des déchets.

La valorisation énergétique des déchets est utile dans la mesure où elle pallie à une partie des besoins énergétiques d’une zone géographique.
Même si elle n’est pas encore généralisée, cette valorisation est une réponse concrète aux nombreuses mesures environnementales enjoignant les municipalités et les particuliers à mieux utiliser les ressources d’énergie disponibles.

 

Découvrez d’autres articles pouvant vous intéresser :
- Infographie fioulmarket.fr : Comment réduire sa facture énergétique sans se ruiner ?- La chaudière fioul à condensation : fonctionnement et avantages

 

Rédigé par Ann-Ségolène