La transition énergétique en Allemagne

24 avril 2015 - Économies d'énergie

L’Allemagne affiche une volonté de modifier sa stratégie énergétique en faveur des énergies renouvelables. Quels sont les objectifs de la transition énergétique allemande et comment le pays envisage-t-il cette transition ? Quels sont les freins à la mise en place de cette transition ? Fioulmarket.fr vous propose quelques éléments de réponse.

La transition énergétique en Allemagne

La transition énergétique allemande : pourquoi et comment ?

L’Allemagne a déjà entamé son processus de transition énergétique. Retour sur les objectifs de cette transition et les mesures mises en place.

Une transition énergétique pour sortir du nucléaire

L’objectif principal de la transition énergétique allemande consiste à sortir du nucléaire. Suite à la catastrophe de Fukushima, le pays a décidé de fermer toutes ses centrales nucléaires encore en fonctionnement à l’horizon 2022. Plusieurs paliers ont ainsi été fixés par la loi EEG, votée en 2014 : 35% d’électricité issue des énergies renouvelables en 2020, 60% en 2035 et 80% en 2050.

Les premiers pas vers cette transition énergétique

Pour parvenir aux objectifs fixés par la loi EEG, l’Allemagne mise notamment sur le développement des éoliennes terrestres et offshore, au détriment de l’énergie photovoltaïque et de la méthanisation : les aides accordées à ces différentes filières ont ainsi été revues, en fonction des objectifs.

Les freins à la transition énergétique

La question de la transition énergétique chez nos voisins allemands suscite de nombreux débats.

Le retour au charbon

En attendant la fermeture des centrales nucléaires, l’Allemagne a fait le choix de revenir au charbon, plus rentable que le gaz. Une forte hausse des émissions dues à cette énergie a ainsi été constatée.

L’énergie éolienne au cœur du débat

Le choix de l’Allemagne de miser principalement sur l’énergie éolienne ne satisfait pas tous les citoyens. La modification du paysage qui découle de l’installation des éoliennes terrestres est regrettée par certains, tandis que d’autres déplorent le développement d’un réseau à haute tension nécessaire à l’acheminement de l’électricité produite par les éoliennes offshore.

Production centralisée ou petites installations ?

À l’heure actuelle, le pays semble privilégier les grosses productions plutôt que les installations décentralisées qui impliquent davantage chaque citoyen. Ce choix est contesté au sein de certains Länder, où l’on estime qu’une solution adaptée à chaque région devrait être envisagée. La question du transport et du stockage, elle aussi, devrait être privilégiée par rapport à la production.

Un problème de financement

Le financement de la transition énergétique en Allemagne est pris en charge par le prélèvement EEG : celui-ci est payé par les fournisseurs d’électricité et, donc, par les consommateurs. Les entreprises énergivores, quant à elles, bénéficient de certaines réductions. Une inégalité de traitement est déplorée par certains Allemands, qui dénoncent notamment la taxation de l’autoconsommation ou la hausse des prix.

 

Pour aller plus loin :