App/hinclude.html.twig

Tout savoir sur le biofioul

Guide pratique

Publié le 12/01/2021 à 16h44 mis à jour le 15/04/2021 à 17h27

Face à la décision gouvernementale d’interdire l’installation de chaudières au fioul dans un futur proche, les industriels du secteur souhaitent accélérer la mise sur le marché d’un biofioul à base de colza. Nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur ce nouveau combustible.

Tout savoir sur le biofioul

Le biofioul, vous en avez certainement déjà entendu parler, mais savez-vous de quoi il s’agit ? Ce nouveau combustible, que les industriels du secteur pétrolier en France souhaitent mettre au plus vite sur le marché, pourrait bientôt remplacer le fioul traditionnel, considéré comme trop polluant. 

Le contexte : l’interdiction des chaudières fioul

Si le développement du biofioul n’est pas neuf, il a connu un coup d’accélérateur suite à la décision du gouvernement français, le 27 juillet dernier, d’interdire au 1er janvier 2022 :

Les chaudières visées par cette interdiction sont, plus précisément, celles qui utilisent un combustible 100% fossile et émettent plus de 250 g CO2e/kWh PCI. L’ensemble des chaudières fioul disponibles sur le marché dépassent aujourd’hui ce seuil. 

Le biofioul comme solution

Pour les 3,5 millions de foyer français qui se chauffent aujourd’hui au fioul, la future interdiction des chaudières au fioul pose question. Que faudra-t-il faire lorsque leur chaudière tombera en panne ? Pour ces ménages, habitant souvent en zones rurales, le fioul présentait de nombreux avantages et un changement d’énergie n’est donc pas forcément possible ou souhaitable. 

C’est pour leur apporter une solution que la FF3C (Fédération Française des Combustibles, Carburants et Chauffage) appelle de ses vœux la mise sur le marché rapide d’un biofioul contenant une part d’esters méthyliques d’acides gras (EMAG) issus d’un colza français. Deux variantes du produit ont déjà été développées : 

  • le F10, avec 10% d’EMAG de colza ;
  • le F30, contenant 30% d’EMAG de colza.

Pourquoi le biofioul a-t-il plus d’avenir que le fioul ? 

Le principal avantage du biofioul par rapport au fioul est son caractère plus écologique. En effet, il n’émettrait que 60 grammes de CO2 par kWh, alors que le fioul traditionnel en émet 270.

Ceci étant dit, avant que les utilisateurs français de fioul puissent passer au biofioul, il faudra remplacer leur installation par une chaudière capable de brûler du biofioul. Cela pourrait prendre plusieurs années. Pour la FF3C, il est toutefois possible d’utiliser du biofioul dans une chaudière traditionnelle en remplaçant simplement son brûleur

Ce qui est clair, c’est que les utilisateurs de fioul semblent prêts à passer le pas. Selon un sondage mené par OpinionWay, ils seraient en effet 78% à se dire d’accord de passer au biofioul. Notez que, pour ceux qui ne sont pas convaincus, il est également possible d’opter pour une foule d’autres solutions de chauffage plus écologiques : pompes à chaleur, bois, pellets, etc.

~~debut_liens_preview~~
https://www.fioulmarket.fr/actualites/le-senat-soutient-le-biofioul-a-travers-un-taux-incitatif-de-ticpe https://www.fioulmarket.fr/actualites/fioul-domestique-et-biofioul-quelle-est-la-difference-en-matiere-d-emission-de-co2 https://www.fioulmarket.fr/actualites/peut-on-garder-sa-chaudiere-fioul-apres-2022
~~fin_liens_preview~~