Tout savoir sur la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Actualités du fioul

Publié le 21/05/2019 à 09h04

Une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis fait rage depuis janvier 2018. Celle-ci a des répercussions sur de nombreux secteurs, dont l’industrie pétrolière. Nous revenons sur les origines de ce conflit et sur l’impact qu’il a sur les prix du fioul.

Depuis presque un an et demi, un conflit particulier fait la une des médias. Il ne s’agit pas d’un conflit armé, mais bien d’une guerre commerciale opposant deux des principales puissances mondiales : la Chine et les États-Unis.

Quel est le point de départ du conflit ?

Pour revenir aux origines du conflit, il faut remonter au mois de janvier 2018. C’est à cette date que le président des États-Unis, Donald Trump, décide, dans le but de réduire l’attrait des produits étrangers importés sur le sol américain et de doper ainsi la production locale, d’augmenter les taxes douanières sur les machines à laver et les panneaux solaires. Cette augmentation, qui s’étale sur quatre ans, concerne la Chine puisque ce pays est le principal producteur de panneaux solaires dans le monde. Dans la foulée, les États-Unis instaurent des droits de douane de 25 % sur l’aluminium et de 10 % sur l’acier.

En réponse à cette mesure, la Chine a donc menacé d’instaurer d’importants tarifs douaniers sur le sorgho américain, massivement importé par les Chinois. En avril 2018, ces menaces ont été partiellement mises à exécution, puisque la Chine a demandé un dépôt de garantie de l’ordre de 178 % de la valeur des cargaisons de sorgho venant des États-Unis.

Une escalade de mesures

À cette première vague de mesures se sont succédé d’autres décisions :

  • en mars 2018, Donald Trump annonce l’augmentation des droits de douane sur 1 300 produits, dont les écrans plats, les armes, les satellites, les pièces automobiles, etc. ;
  • en réponse, la Chine augmente de 15 % les droits de douane sur 120 produits et de 25 % sur une série d’autres produits, dont la viande de porc, le tabac, le soja, le secteur automobile, etc.

Au-delà des seuls frais de douane, on notera que d’autres mesures ont été prises, notamment l’interdiction faite à Broadcom de racheter Qualcomm, Donald Trump considérant cet achat comme influencé par la Chine. ZTE, un producteur chinois de téléphones portables s’est également vu refuser l’accès à des biens ou des services américains.

Si un certain apaisement a été constaté fin 2018-début 2019, avec le report de l’augmentation des droits de douane américains de 10 à 25 %, le conflit a repris de plus belle en mars, puisque cette augmentation a bel et bien été actée. La Chine a fait de même, en représailles.

Quelle influence sur le prix du fioul ?

Cette guerre commerciale n’est pas sans influencer le cours du pétrole et, donc, le prix du fioul. En effet, en ralentissant l’activité économique mondiale, elle fait également chuter la demande en pétrole. Or, l’équilibre entre l’offre et la demande étant déterminant pour le cours du pétrole, on pourrait assister à une baisse des prix.

Toutefois, au vu des restrictions de l’offre liées à la limitation de la production des pays de l’OPEP et aux problèmes que rencontrent d’autres gros pays producteurs comme le Venezuela, une baisse prochaine du cours du pétrole n’est pas pour autant certaine.

 

Pour aller plus loin :