Semaine du 24 au 31 juillet 2015 : baisse exceptionnelle des prix du fioul !

4 août 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul connaissent une baisse exceptionnelle cette semaine sur fioulmarket.fr ! Tous les indicateurs sont en chute. La moyenne nationale des distributeurs de fioul s’élève à 704 euros les 1000 litres, contre 718 euros la semaine passée, soit une baisse importante de 14 euros. Sur notre site, les prix du fioul s’affichent cette semaine à 663 euros les 1000 litres contre 674 euros la semaine passée, soit une baisse de 11 euros. En plus de cette baisse importante, les prix de fioulmarket.fr restent bien en-deçà de la moyenne nationale. En commandant sur fioulmarket.fr vous réalisez une économie de 41 euros !

Nous sommes au plus bas depuis 5 ans et les prix sont 20% moins chers qu’à la même période en 2014. Profitez de la baisse exceptionnelle des prix pour commander votre fioul à l’arrivée de la saison de chauffe.

Prix du fioul en baisse

Le baril de WTI confirme sa chute à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en septembre, observe une nouvelle baisse cette semaine. Après être repassé sous la barre des 50 dollars il y a trois semaines, le baril de brut s’affiche à 47,52 dollars cette semaine, contre 48,14 dollars la semaine passée. Après deux mois de stabilisation autour des 60 dollars, le WTI enregistre sa cinquième semaine de baisse consécutive.  Il connait ses plus bas niveaux depuis 6 ans.

Les investisseurs s’inquiètent de plus en plus du niveau de l’offre mondiale qui ne cesse de croître. Aux États-Unis et au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les stocks restent  très élevés. Le rebond noté en milieu de semaine après l’annonce d’une baisse des réserves de pétrole aux États-Unis (moins 4,2 millions de barils) a été complètement effacé en fin de semaine. Les investisseurs ne sont ni convaincus, ni rassurés.  En effet, vendredi 31 juillet, une hausse du nombre de puits en activité aux États-Unis a été annoncée. En parallèle, l’Opep ne souhaite pas diminuer son plafond de production, tel que l’a spécifié le secrétaire général Abdallah El-Badri jeudi dernier en visite à Moscou. Le cartel a même produit 2 millions de barils de plus que son plafond théorique de production qui était de 30 millions de barils par jour.

La chute du Brent entraîne la baisse des prix du fioul

À Londres, le Brent de la mer du Nord pour livraison à la même échéance est également en forte chute. Vendredi 24 juillet, le Brent clôturait la séance sur l'Intercontinental Exchange (ICE) à 54,58 dollars. Vendredi 31 juillet, le baril de Brent s’affichait à 52,53 dollars. On enregistre une baisse de 2,05 dollars. Le Brent étant la valeur de référence en France, les prix du fioul sont directement impactés par cette baisse.

Le Brent est également victime de la surabondance de l’offre mondiale alimentée par les productions des États-Unis et de l’Opep.

L’euro continue de se renforcer

Le 17 juillet, l’euro clôturait la séance à 1,0967 dollar, contre 1,0939 dollar la semaine passée. La monnaie unique se renforce cette semaine face à un dollar affaibli par la publication d’un indicateur décevant sur l’évolution des salaires américains. Dans l’ensemble, le marché est resté plutôt stable.

N’hésitez pas à vous rendre sur notre page facebook afin de profiter de nos bons plans et de tenter de gagner du fioul. Suivez également l’évolution des prix du fioul sur notre page Twitter. Enfin, pour vous assurer d’acheter votre fioul au meilleur moment et à bas prix, ne manquez pas nos informations hebdomadaires sur l’évolution du prix du fioul. Notre rubrique Actualités vous délivrera tous les conseils indispensables pour profiter de bons plans et acheter moins cher.