Semaine du 20 au 27 novembre 2015 : le prix du fioul reste en baisse

1 décembre 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Le prix du fioul est à nouveau en cette semaine. Sur fioulmarket.fr, les 1 000 litres de fioul sont passés sous la barre des 600 euros pour atteindre 599 euros. Le fioul était à 610 euros la semaine dernière soit une baisse de 11 euros entre le 20 et le 27 novembre. Sur la même période, la référence nationale a également légèrement baissé de 2 euros, en passant de 664 à 662 euros les 1 000 litres. L’hiver approche à grand pas, c’est le moment d’en profiter pour remplir votre cuve. En commandant sur fioulmarket.fr, vous bénéficiez d’une économie de 63 euros sur 1000 litres par rapport à la référence nationale.

Noël approche ! Pour vous faire patienter, fioulmarket.fr vous propose son Calendrier de l’Avent des Ventes Flash. Une région par jour avec 30€ offerts par 1 000 litres de fioul. Commandez vite pour en bénéficier avant le 27 décembre 2015 !

Hausse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier, a pris 1,32 dollar. De 40,39 dollars le 20 novembre, il est passé à 41,71 dollars le 27 novembre à l'issue d'une séance écourtée au lendemain d'un jour férié pour Thanksgiving.

La hausse du WTI est liée aux inquiétudes géopolitiques suscitées par la destruction d’un avion militaire russe par la Turquie. Dans un contexte où la France et la Russie coordonnent leurs frappes en Syrie, de vives tensions géopolitiques entre Moscou et Ankara ont inquiété les investisseurs. En effet, cet incident a fait monter la tension au Moyen-Orient, ce qui se répercute directement sur le prix du brut. Certains observateurs craignent un problème d’approvisionnement dans cette région du monde car le pétrole transite par le détroit turc du Bosphore pour atteindre la Méditerranée. Si la Turquie souhaite renouer le contact, Moscou a déjà durci le ton en rétablissant l’obligation de visas pour les Turcs. Une accalmie a finalement atténué la hausse des cours, d’autant plus qu’il n'y a pas de pétrole directement en jeu sur le terrain. Enfin, cette crise diplomatique pourrait faire craindre un vaste élargissement du conflit, la Turquie étant un membre de l'Otan.

Selon M. Lipow, « le marché est manifestement en train de se préparer à la réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole du 4 décembre». À cette occasion, l’Arabie saoudite souhaite trouver des solutions pour stabiliser les prix. Le cartel n’a toujours pas imposé le respect du maximum théorique de production de 30 mb/jour. Au contraire, ce maximum est nettement dépassé avec le retour de l’Iran sur le marché en janvier. Selon M. Williams, « le marché va réagir de façon assez instable chaque fois que des propos vont venir de l’Opep ».

Hausse du Brent

À Londres, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, clôture la séance du 27 novembre à 44,88 dollars alors qu’il était à 44,66 dollars le 20 novembre soit une légère hausse de 0,22 dollar.

La hausse du Brent est liée aux déclarations de L’Arabie saoudite qui semble de plus en plus encline à collaborer avec les autres membres de l’Opep afin de stabiliser le prix du baril. Des membres du cartel, dont le Venezuela et l’Algérie, ne cessent de réclamer une baisse de la production dans le but de faire remonter les prix. En effet, la baisse de 60% du prix de l’or noir depuis 1 an et demi affecte une dizaine de membres dont l’économie dépend beaucoup des recettes pétrolières.

Tous ces facteurs ont permis de pousser les cours à la hausse. Cependant, « les Saoudiens pourraient bien décevoir les investisseurs qui misent sur une hausse et maintenir le statu quo » (concernant le niveau de production du cartel), selon M. Razaqzada.

Baisse de l’euro pour la deuxième semaine consécutive 

L'euro baissait encore face au dollar cette semaine en passant de 1,0641 dollar le 20 novembre à 1,0595 dollars à la clôture du vendredi 27 novembre.

A quelques jours de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), l’euro est proche de ses plus bas niveaux depuis sept mois. Selon Nawaz Ali, de Western Union, « Le marché des changes s'apprête à entrer dans une période particulièrement incertaine la semaine prochaine. Des fluctuations plus importantes pourraient être provoquées par des éléments très suivis, que ce soit des décisions sur les taux d'intérêt ou des statistiques économiques ». De plus, beaucoup de cambistes s’attendent à une intensification du programme de rachats d’actifs engagé depuis mars. A travers cette politique, la BCE souhaite relancer l’inflation mais cela aura pour effet collatéral de baisser la valeur de l’euro.
Après d’excellents chiffres sur l’emploi le mois précédent, la Réserve fédérale américaine relèvera certainement ses taux directeurs lors de sa réunion des 16 et 17 décembre.

N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix, afin de suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien sur votre code postal. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. Chaque semaine, l’actualité des prix du fioul est commentée et expliquée par nos experts. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au meilleur moment. Vous pouvez également suivre nos actualités sur Twitter. En plus des prix bas, fioulmarket.fr vous propose son Calendrier de l’Avent des Ventes Flash. Une région par jour avec 30€ offerts sur votre fioul. Nous commençons avec les régions PACA, Rhône-Alpes, Auvergne, et Languedoc-Roussillon jusqu'au 04 décembre. Commandez vite !!