Semaine du 18 au 26 février 2016 : légère baisse du prix du fioul

2 mars 2016 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Le prix du fioul est en légère baisse cette semaine sur fioulmarket.fr. Les 1 000 litres de fioul sont passés de 533 à 531 euros, soit une baisse de 2 euros entre le 18 et le 25 février 2016. Sur la même période, la référence nationale clôture la séance du 26 février à 576 euros soit le même niveau qu’à la clôture du 18 janvier. Ainsi, en commandant sur fioulmarket.fr, vous réalisez une économie de 45 euros par rapport à la référence nationale.

Commandez vite votre fioul sur fioulmarket.fr avant que les prix ne remontent !

 

Hausse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) est passé de 29,64 dollars le 18 février à 32,78 dollars le 26 février 2016, soit une hausse de 3,14 dollars.

Le prix du pétrole était en hausse vendredi grâce à l’espoir suscité par une amélioration de la situation du marché. En effet, la Russie, le Qatar, l’Arabie saoudite et le Venezuela ont prévu de se rencontrer en mars afin de trouver une solution au déséquilibre que subit le marché pétrolier.

Selon Bob Yawger de chez Mizuho Securities, la hausse des cours a également été favorisée par la baisse continue de la production américaine. Cette dernière a diminué de 500 000 barils par jour par rapport à juin dernier. De plus, les chiffres meilleurs que prévus concernant l'économie américaine laissent envisager une hausse de la demande en pétrole. En effet, le département du commerce a annoncé que les commandes de biens durables ont augmenté en janvier grâce au secteur des transports.

Hausse du Brent

À Londres, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, est également en hausse. Il clôture la séance du 26 février à 35,10 dollars alors qu’il était à 33,01 dollars le 18 février soit une hausse de 2,09 dollars.

Cette hausse a été enclenchée par l’allocution du ministre vénézuélien du pétrole. Une réunion aura lieu en mars entre son pays, la Russie, le Qatar et l’Arabie Saoudite. La semaine précédente, ces pays se sont rencontrés à Doha et s’étaient mis d’accord sur le gel de leur production. Selon Andy Lipow de chez Lipow Oil Associates, cela démontre que les membres de l'Opep et d’autres pays producteurs d’or noir subissent de plein fouet la chute des cours. Matt Smith de chez ClipperData estime que les Saoudiens veulent bien évoquer un gel de production si tout le monde joue le jeu. Toutefois, notons qu’ils continuent d’inonder le marché. L’Iran n’a pas souhaité s’associer au gel de la production et compte augmenter sa production dans les mois à venir. Pour M. McCarthy, analyste chez CMC Markets, « Les cours avaient rebondi la semaine dernière sur l'espoir que les principaux producteurs réduisent leur production, mais les investisseurs ne croient plus à un accord au sein de l'Opep ». Toutefois, le marché reste soulagé de constater la baisse des stocks américains d'essence, tout comme la production nationale.

L’euro en baisse face au dollar

L'euro est en baisse pour la deuxième semaine consécutive face au dollar en passant de 1,1131 le 18 janvier, à 1,0936 dollar à la clôture du vendredi 26 février 2016.

L'euro a dégringolé suite au ralliement du très influent maire de Londres Boris Johnson au camp des partisans de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Ses divergences avec David Cameron sont de plus en plus sérieuses alors que le référendum est dans 4 mois.

Le dollar a largement bénéficié des indicateurs américains meilleurs que prévu. Les dépenses et les revenus des ménages en janvier ont augmenté au point d’accuser leur plus forte progression depuis le printemps. Le ralentissement de la croissance américaine est finalement moins important que prévu. Quant à l’inflation, elle a atteint son niveau le plus haut depuis 18 mois ; cela a permis un regain d’optimisme de la part des investisseurs.

Les cambistes attendent, eux, les résultats de la réunion du G20-Finances. Ils espèrent une relance de l’économie mondiale.

Pour suivre l’évolution des prix du fioul vous pouvez vous inscrire à nos alertes prix. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. L’actualité des prix du fioul est décryptée toutes les semaines par nos experts. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au moment opportun. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter ou facebook pour être informés de nos actus.