Semaine du 18 au 24 décembre 2015 : légère baisse du prix du fioul

29 décembre 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les  prix du fioul ont baissé pour la septième semaine consécutive sur fioulmarket.fr. En effet, les 1 000 litres sont passés de 539 euros le 18 décembre à 535 euros le 24 décembre, soit une légère baisse de 4 euros.  Sur la même période, la référence nationale est passée de 583 euros à 581 euros, soit une baisse de 2 euros. Avec  fioulmarket.fr vous profitez de la baisse des prix et vous réalisez une économie de 46 euros par rapport à la référence nationale.

Dès le 1er janvier 2016 la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) augmentera de presque 24€ pour 1 000 litres. N’hésitez pas à commandez votre fioul dès aujourd’hui pour profiter des prix bas  avant la hausse des taxes.

Hausse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, est en hausse. Après trois semaines de baisses consécutives, le cours du WTI est passé de 34,73 dollars le 18 décembre à 38,10 dollars le 24 décembre, soit une hausse de 3,37 dollars.

Le marché du pétrole a atteint ses plus bas niveaux depuis 2009 à New York. Ce rebond est dû à l’annonce inattendue d’une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. De plus, les marchés émergents se relancent petit à petit, ce qui laisse espérer une relance de la demande. Sachant que le dollar s’affaiblit, les échanges pétroliers sont de plus en plus attrayants car ils sont libellés en monnaie américaine. Selon Tim Evans de Citi, « même si l'on entend dire que les cours pourraient encore se rééquilibrer à la hausse à court terme, on constate aussi que le scepticisme règne quant à la capacité du marché à se maintenir à de plus hauts niveaux, étant donné l'excès d'offre dans le monde ». La surabondance d’or noir a déprimé le marché toute l’année et ce dernier à été encore plus affaibli par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). En effet, le cartel pétrolier a refusé de fixer une limite à la production de ses membres.

Pour la première fois depuis 2010, le WTI a dépassé le Brent alors qu’il était d’ordinaire de 5 à 10% moins cher. Cela s’explique en partie par la décision du Congrès américain de lever l’interdiction sur l’exportation de pétrole. Ainsi, les producteurs américains pourront concurrencer le Brent sur d’autres marchés. Selon les experts, la hausse de la production aux Etats-Unis aurait atteint ses limites. En effet, la forte baisse des cours a entrainé un recul des unités de production de pétrole de schiste américain. Mais d’après Daniel Ang, analyste chez Phillip Futures, « la levée de l'embargo américain n'est pas de nature à faire remonter les prix car elle encouragera les Etats-Unis à produire plus, dans un marché mondial déjà plombé par une offre surabondante»

Hausse du Brent

À Londres, le prix du baril de Brent a également augmenté. Il clôture la semaine à 37,87 dollars le 24 décembre alors qu’il était à 36,88 dollars le 18 décembre sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une hausse d’environ 1 dollar. C’est la première hausse après 3 semaines de baisse consécutive.

Le Brent est tombé à ses plus bas niveaux depuis 2004 au point d’être dépassé par le WTI. En effet, depuis 1975 au moment des chocs pétroliers, l’exportation de pétrole brut (uniquement) fut interdite par une loi fédérale afin de sécuriser les approvisionnements américains. La levée de cet embargo est la raison pour laquelle le WTI peut dorénavant concurrencer le Brent sur des marchés jusqu’alors inaccessibles pour l’or noir américain.

 L'euro progresse face au dollar 

L’euro a fini en hausse à la clôture du 24 décembre à 1,0910 dollar contre 1,0840 dollar à la clôture du vendredi 18 décembre.

La monnaie unique profite des décisions de la Banque centrale européenne plus mesurées que prévues. En effet, l’institution européenne a décidé de prolonger son programme de rachats d’actifs évalué à 60 milliards de dollars mensuels pour soutenir l’économie du Vieux Continent. Cependant cette décision n’a pas été à la hauteur de ce qu’attendaient les investisseurs.

N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix afin de suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien sur votre code postal. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. L’actualité sur l’évolution des prix du fioul est commentée et expliquée par nos experts chaque semaine. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au meilleur moment.