Semaine du 13 au 20 novembre 2015 : Le prix du fioul toujours en baisse

24 novembre 2015 - Evolution des prix du fioul

Le prix du fioul reste en baisse cette semaine pour atteindre 610 euros sur fioulmarket.fr. Les 1 000 litres de fioul étaient à 621 euros la semaine dernière soit une baisse de 11 euros entre le 13 et le 20 novembre. Sur la même période, la référence nationale a connu une baisse de 7 euros en passant de 671 à 664 euros les 1 000 litres. L’hiver arrive, c’est le moment d’en profiter pour faire le plein de fioul. Avec fioulmarket.fr, vous faites une économie de 54 euros sur 1000 litres par rapport à la référence nationale.

Commandez vite pour bénéficier d’une réduction de 25 euros grâce aux ventes flash jusqu’au 27 novembre 2015 !

Baisse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier, connait une baisse de 0,35 dollar. De 40,74 dollars le 13 novembre, il est passé à 40,39 dollars le 20 novembre.

Le WTI a baissé vendredi, en évitant de justesse de passer sous la barre des 40 dollars. Cela est dû au nouveau recul du nombre de puits de pétrole en activité  aux États-Unis. Ce chiffre a baissé de 10 unités. Ainsi, une baisse de la production pétrolière américaine est attendue, d’autant plus qu’elle se stabilise à un niveau estimé à 9,182 millions de baril par jour (conformément aux derniers chiffres du ministère de l'Énergie). Malgré de recul de la production, les stocks de brut évoluent toujours. En effet, selon les chiffres du ministère de l’Énergie, ils ont atteint 487,3 millions de barils, soit une hausse de 300 000 barils. Notez toutefois que cette hausse reste inférieure aux prévisions initiales estimées à 2 millions de barils supplémentaires. Par ailleurs, le niveau des stocks de brut enregistre une progression de 27,9% par rapport à la même période l'an dernier.

Une réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est prévue pour le 4 décembre prochain. Le Venezuela est favorable à une stabilisation des prix, tandis que l’Iran projette d’augmenter sa production. Il est probable que les prix baissent encore à l’approche de cette réunion.

Enfin, la déception suscitée par les indicateurs économiques de la Chine, premier consommateur mondial de brut, est de mauvais augure pour la demande. Ce dernier élément combiné à la hausse des stocks de brut nous prévient d’un nouveau déséquilibre entre l’offre et la demande et donc d’une nouvelle baisse du brut.

Hausse du Brent

À Londres, le prix du baril de Brent, référence européenne du brut, clôture la séance du 20 novembre à 44,66 dollars alors qu’il était à 43,61 le 13 novembre soit une hausse de 1,05 dollars.

Selon  M. Kilduff plusieurs facteurs justifient que les cours se stabilisent, voire progressent comme l'a fait le Brent. « Il y a assez de demande et assez de soucis géopolitiques pour apporter un soutien au Brent. De plus nous ne pouvons pas assister à toutes ces activités militaires et terroristes dans et autour de la Syrie et de l'Irak sans nous inquiéter pour les infrastructures pétrolières », a-t-il dit. Cette inquiétude se traduit par la hausse singulière du Brent.

Enfin, pour Tim Evans de l’agence Citi, « le marché du Brent pourrait trouver un peu de soutien dans l'idée avancée par la BCE de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif ». Ces mesures pourraient soutenir l'économie européenne avec des effets supposés bénéfiques pour la demande. Ainsi, cette hausse de la demande pourrait soutenir le cours du Brent et lui permettre de rebondir.

L’euro revient à la baisse cette semaine 

L'euro baissait face au dollar cette semaine en passant de 1,0764 le 13 novembre à 1,0641 à la clôture du vendredi 20 novembre.

La parité entre l’euro et le dollar est toujours neutralisée par la politique de la Réserve fédérale américaine (Fed) et celle de la Banque centrale européenne (BCE).
D’une part, le dollar a connu un net rebond face à l’euro ce vendredi après la déclaration de Mario Draghi, Président de la BCE. En effet, il a annoncé que la politique de rachat d’actifs à hauteur de 60 milliards d'euros par mois allait être intensifiée. Or, cette politique a pour effet de baisser la valeur de l’euro, alors que l’objectif est de relancer l’inflation et de soutenir l’économie. D’autre part la hausse du dollar est soutenue par la Fed qui prévoit un relèvement des taux directeurs américain dans les prochaines semaines. Les chiffres américains sont bons et tout laisse présager une hausse de l’attractivité du dollar pour les investisseurs. Selon Joe Manimbo de Western Union, c’est une certitude que le dollar sera plus intéressant avec la hausse des taux.

 

Vous pouvez suivre l’évolution des prix du fioul en vous inscrivant à nos alertes prix. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. L’actualité des prix du fioul est décryptée toutes les semaines par nos experts. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au moment opportun. Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter ou facebook pour être informés de nos actus. Attention Vente Flash: Profitez de 25 euros de réduction sur votre commande de fioul jusqu'au 27 novembre 2015. Les prix sont en baisse dans toute la France sur fioulmarket.fr