Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 27 juillet

20Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Prix et tarifs de l’électricité : augmentation prévue pour 2016

27 octobre 2015 - Guide pratique

Les tarifs de l’électricité connaissent une hausse régulière depuis quelques années et ce n’est pas fini : la facture des Français pourrait en effet augmenter de 50% d’ici 2020. Mise à niveau du parc nucléaire, entretien du réseau, influence des actionnaires : retour sur les raisons de cette augmentation des prix de l’électricité.

Prix de l’électricité : une augmentation inévitable

Le prix du kWh électrique en France figure parmi les moins chers d’Europe. Pourtant, les taxes (qui composent un tiers du prix de l’électricité) augmentent d’années en années, faisant de l’électricité l’énergie la plus taxée pour les ménages. En admettant que la législation et le comportement de consommation des Français restent identiques, leur facture d’électricité devrait subir une hausse de 50 % à l’horizon 2020. Pour l’heure, l’augmentation des prix de l’électricité devrait atteindre 30 % avant fin 2016, dans le but de se conformer aux tarifs des autres pays d’Europe.

Pourquoi les tarifs de l’électricité sont-ils en hausse ?

Pendant longtemps, le nucléaire a permis à la France de proposer un prix du mégawattheure relativement faible, en comparaison avec ses voisins européens. Cependant, les différents programmes de maintenance, les travaux de sécurité, les investissements importants prévus dans la filière du nucléaire et le financement de la transition énergétique auront un impact inévitable sur les tarifs de l’électricité dans les 5 années à venir.

Au total, 400 milliards d’euros seraient nécessaires sur les 20 prochaines années pour financer l’ensemble des investissements liés à la production d’électricité. Sans oublier que la sous-évaluation du coût du mégawattheure pendant plusieurs années devrait faire l’objet d’un rattrapage rétroactif.

En effet, actuellement, le prix du mégawattheure d’électricité coûte 42€. Selon la Cour des comptes, le coût de production réel du mégawattheure est de 49,5€ ; il pourrait atteindre 54,2€ avec les mesures prises suite au drame de Fukushima.

Travaux de maintenance et de sécurité, financement de la transition énergétique, réévaluation du MWh français par rapport aux tarifs européens : autant de critères qui devraient faire monter en flèche la facture des Français.

Pour aller plus loin :