Prix du fioul domestique : semaine du 02 octobre au 09 octobre 2015

13 octobre 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul repartent à la hausse après une tendance à la baisse qui a duré six semaines. Sur fioulmarket.fr, les 1 000 litres de fioul sont à 653 contre 649 euros la semaine dernière . En revanche, fioulmarket.fr vous permet de bénéficier de prix inférieurs à la moyenne nationale. En effet, elle s’élève à 696 euros pour 1000 litres de fioul, contre 688 euros la semaine précédente, soit 8 euros de hausse. L’augmentation des prix du fioul pour la moyenne nationale est donc deux fois supérieure à celle de fioulmarket.fr. Ainsi, fioulmarket.fr vous permet de réaliser une économie de 43 euros par rapport à la moyenne nationale.

Les prix qui ont longtemps été en baisse, ont connu un rebond cette semaine. Faites rapidement le plein de votre cuve avant que les prix ne montent encore plus avec l’arrivée de la saison hivernale et l’augmentation de la demande.

Forte hausse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre, repart à la hausse après avoir connu une petite baisse de 16 cents la semaine dernière. De 45,54 dollars le 2 octobre, il a fortement augmenté de 4,09 dollars pour atteindre 49,63 dollars le 09 octobre. Après avoir oscillé autour des 45 dollars pendant 6 semaines consécutives, c’est la plus forte hausse enregistrée depuis août.

Les prix du pétrole ont connu une forte hausse à hauteur de 10% cette semaine. Celle-ci est due à l'intervention militaire en Syrie et aux inquiétudes liées à la propagation du conflit au Moyen-Orient. Les analystes de chez Forex.com y voient un risque géopolitique additionnel dont les conséquences devraient être négatives pour la production de pétrole dans la région.

Cette hausse du WTI traduit également l’état d’esprit des investisseurs qui estiment que l'offre de pétrole de schiste américain baissera alors que la surabondance se réduira petit à petit. En effet, la surabondance d’or noir aux États-Unis, dans l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ou en Russie, a fait chuter les prix de plus de 60% depuis juin 2014. Ainsi le nombre de puits en activité aux États-Unis recule toujours avec 9 unités en moins selon le décompte hebdomadaire du groupe privé Baker Hughes.

Au niveau mondial, on peut noter une réduction de 20% des investissements dans la production pétrolière en 2015. Cette réduction serait le résultat de la stratégie de l'Opep qui vise à maintenir un niveau de production très élevé malgré la baisse des prix. Ainsi, il y a une rivalité qui se crée avec les concurrents mondiaux, et particulièrement américains, pour encourager la chute de leurs revenus. Notons que cette stratégie est de moins en moins acceptée car le Venezuela à convoqué une réunion technique pour le 21 octobre 2015, au sujet de la réduction de l’offre de brut sur le marché afin de soutenir les prix.

Hausse de 10% pour le Brent

Tout comme le WTI, le prix du baril de Brent repart à la hausse  après une légère baisse la semaine dernière. Il termine à 52,65 dollars alors qu’il était à 48,13 dollars la semaine passée sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit 4,52 dollar de différence.

Les frappes en Syrie déstabilisent le Moyen Orient et suscitent le doute chez les investisseurs. C’est la principale cause du rebond enregistré par le Brent et le WTI. De plus, l’avancée de l’État islamique vers Alep exacerbe les tensions. Les investisseurs craignent que le conflit ne s’élargisse. À cela s’ajoute la crise irakienne, important producteur de pétrole. L’Opep, par la voix de son secrétaire général Abdallah El-Badri anticipe pour 2016 une accélération de la demande grâce aux prix bas, à hauteur de 1,5 million de baril supplémentaires. Parallèlement, l’Organisation maintient sa stratégie de protection de ses parts de marché. Ainsi, l’offre excédentaire continue de peser lourdement sur le marché. De même, en cas de levée des sanctions internationales, l’Iran pourrait fournir prés de  600.000 barils par jour, ce qui est de mauvais augure pour le volume de l’offre.

En revanche, la production de l'Arabie saoudite s’est stabilisée avec 60.000 barils en moins par jour (b/j) par rapport au mois précédent. Les Émirats arabes unis et le Koweït stabilisent également leur production.
Malgré cela, selon les analystes l’offre  ne connaitra pas de sitôt une baisse importante pouvant avoir un impact déterminant sur les prix.

L'euro toujours en hausse face au dollar

L’euro, remonte cette semaine et atteint 1,1359 dollar, contre 1,1219 dollar à la clôture du vendredi 09 octobre. Il enregistre une légère hausse de 0,014 dollar.

Depuis mars 2015, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé de racheter quelques 60 milliards d'euros d'actifs par mois afin de soutenir l'économie et de relancer l'inflation. La légère hausse de l’euro est confortée par la réticence de la Réserve Fédérale américaine (Fed) à relever ses taux directeurs avant la fin de l’année. De même, la décision de la BCE d’attendre avant de massifier ses rachats d’actifs (même si cela réduit sa valeur) vient également renforcer la monnaie unique.

Toutefois, il faut noter que la progression de l’euro a été ralentie par les mauvais chiffres allemands. De plus, à l’issue de la réunion de son Comité de politique monétaire (CPM), la Banque centrale britannique devrait garder ses taux directeurs à 0,50% au regard de l’instabilité du marché et du ralentissement de la croissance chinoise.

N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix, afin de suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien sur votre code postal. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. L’actualité sur l’évolution des prix du fioul y est commentée régulièrement. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au bon moment. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter. À l’occasion de la Coupe du Monde de Rugby 2015 jusqu’au 31 octobre 2015, vous pouvez tenter de gagner 1000 litres de fioul avec fioulmarket.fr en participant à notre jeu concours « Pronostics ». Le XV de France est qualifié pour les quarts  de finale contre les All Blacks. Vont-ils réaliser l’exploit ? A vos pronostics !! Pour jouer nous vous donnons rendez-vous sur notre page Facebook en cliquant sur l’onglet « Pronostics » ou sur ce lien !