Prix du fioul domestique : semaine du 29 décembre 2014 au 02 janvier 2015

6 janvier 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul domestique continuent leur remontée observée la semaine passée. Selon les indicateurs DIREM, le prix du fuel ordinaire est passé de 703,9€ le 26 décembre 2014, à 708,9€ le 02 janvier 2015, soit une hausse de 5€. fioulmarket répercute cette hausse mais nous sommes à nouveau en-deçà de la moyenne nationale. Le 26 décembre, le prix du fuel s’élevait à 681€. Le 02 janvier 2015, le prix des 1000 litres de fuel a subi une hausse de 16€ et s’affichait à 697€. Cette hausse s’explique par l’application de la hausse de la Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Depuis le 1er janvier 2015, elle a augmenté de 35%. Elle est passée de 67,9€ à 91,7€ pour 1000 litres de fioul. La hausse est donc de 23,8€ TTC.  Notez tout de même que nos prix du fuel restent très attractifs et sous la barre des 700€ les 1000 litres.

Assurez-vous de passer un hiver au chaud, et pensez à commander votre fioul avant que les tarifs n’augmentent de trop.

la baisse ininterrompue du cours du brut à New-York

À New-York, vendredi 02 janvier, le cours du brut repart à la baisse, et finit sa première séance de 2015 en baisse. Le baril de light sweet crude (WTI), pour livraison en février, s’affiche à 52,69 dollars en fin de séance sur le Nymex, contre 56,12 dollars le vendredi 26 décembre, soit une baisse de 3,43 dollars. Le brut a perdu 50% de sa valeur depuis l’été 2014. Cette chute est historique et c’est la marque d’un contre choc pétrolier. Les prix du pétrole atteignent des plus bas, plus vus depuis 2008.

Les vieux démons ont resurgi peu avant la clôture, le marché s’inquiétant encore et toujours de l’excédent d’offre confronté à une demande mondiale morose. Aucun autre événement marquant n’a été rencontré durant cette semaine. Les marchés continuent de se focaliser sur cette offre surabondante. Il est par ailleurs difficile d’imaginer comment la tendance pourrait s’inverser, dans un contexte de superproduction du pétrole de schiste aux Etats-Unis, de maintien des objectifs de production de l’Opep, de hausse des productions russe et irakienne (records atteints en décembre), et de faiblesse de la demande, notamment chez des consommateurs historiques de brut tels que l’Europe et la Chine (indicateurs manufacturiers très décevants).

Notez que le marché reste dans l’expectative des informations suivantes :

  • Production libyenne prévisionnelle ;
  • Indicateurs économiques mondiaux qui, pour le moment, ne semblent par repartir à la hausse.

Prix du fioul en baisse

Le cours du Brent à Londres est en baisse

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en février continue de chuter vers des plus bas lui aussi. Il termine vendredi 02 janvier à 54,98 dollars. Il s’affichait la semaine passée à 58,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE). On enregistre une baisse de 3,59 dollars par rapport à la semaine passée. Le baril de Brent s’approche dangereusement de la barre des 50 dollars. Comme toujours le Brent subit le même sort que le WTI et pour les mêmes raisons :

  • Surabondance de l’offre ;
  • Faiblesse de la demande mondiale ;
  • Dollar fort et euro très faible.

Quel impact de la parité euro/dollar sur le prix du fioul ?

Enfin, l’euro termine vendredi 02 janvier à 1,2043 dollars. Une baisse de 0,0176 dollar est ainsi  enregistrée par rapport à la semaine passée. La monnaie unique connait elle aussi des plus bas, embourbée dans une économie qui ne cesse de montrer des signes de faiblesse.

Une série d’indicateur manufacturiers très décevants est venue plomber la devise. En effet, le secteur manufacturier en zone euro a observé une progression quasi-nulle en décembre. Ceci a détruit tout espoir d’augmentation du taux de croissance pour le dernier trimestre 2014. L’activité s’est beaucoup plus contractée que ce que les observateurs annonçaient.

Par ailleurs, les déclarations du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, à propos de potentielles mesures pour répondre au risque de déflation de la zone, sont également venues affaiblir la monnaie unique, qui a atteint son plus bas niveau inconnu depuis juin 2010. En parallèle, le dollar rencontre de très hauts niveaux. La pression sur le pétrole s’en trouve ainsi accrue. Il ne faut pas oublier que même si l’économie américaine se porte très bien, le marché du pétrole, et notamment ses clients sont mondiaux. Pour rendre le brut accessible aux européens, la valeur du baril est automatiquement dévaluée.

Rendez-vous sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr pour trouver le mazout au meilleur prix près de chez vous. Profitez de notre baisse des prix pour commander votre fioul dès maintenant et passer les fêtes de fin d’année au chaud. Nous vous invitons également à suivre toute l’actualité du fuel dans la rubrique « évolution du prix du fioul » de fioulmarket.fr. Enfin, n’hésitez pas à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook, ou sur Twitter pour profiter de nos réductions commerciales, donner votre avis et suivre tous nos bons conseils !