Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 29 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Prix du fioul domestique : semaine du 22 au 26 septembre 2014

3 octobre 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

 

Cette semaine encore, les prix du fioul domestique observent une baisse. Selon les indicateurs DIREM, le prix du fuel ordinaire est passé de 866,2€ le 19 septembre 2014, à 861,6€ le 26 septembre 2014, soit une baisse de 5€. La tendance baissière généralisée continue d’être suivie par fioulmarket. La semaine du 15 septembre les prix s’élevaient à 842€, tandis qu’en cette semaine du 22 septembre, ils s’établissent à 840€ en moyenne, soit une baisse de 2€. Notez également que nous restons à nouveau en-deçà de la référence nationale.

N’hésitez pas à commander votre fioul avant que les prix ne remontent.

Le cours du brut à New-York

À New-York, vendredi 26 septembre, le cours du brut observe une légère hausse par rapport à la semaine passée. Le baril de « light sweet crude » (WTI), pour livraison en novembre, s’affiche à 93,54 dollars en fin de séance sur le Nymex, contre 92,41 dollars la semaine passée, soit une légère remontée de 1,13 dollars.
Une remontée qui s’explique par deux facteurs :

  • Un facteur d’ordre économique : les investisseurs sont confiants suite à la révision à la hausse de la croissance américaine. La croissance du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis au deuxième trimestre a été relevée de 4,2 à 4,6%. De même, l’indice de confiance des consommateurs américains à la hausse vient rassurer le marché. Au premier trimestre, un recul de 2,1% avait été observé, soit la contraction la plus importante en cinq ans. Ces indicateurs permettent de prévoir une demande de brut en hausse chez le premier consommateur mondial de pétrole. Enfin, le moral des ménages américains progresse en septembre par rapport à août, bien qu’il reste en deçà des prévisions des analystes. La baisse des réserves de brut est également venue impactée les prix, dans un contexte d’offre record.
  • Le prix du pétrole est également dopé par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient. Plusieurs frappes américaines renforcées par celles des pays arabes alliés sur des postes jihadistes en Syrie ont touché des raffineries. Selon des militants islamistes, le pompage de six champs pétroliers à Deir Ezzor, dans l’est syrien, dirigé par l’Etat islamique (EI) a été interrompu par les frappes.

Toutefois, notez que la quantité de l’offre mondiale ne diminue pas. Par exemple, en Libye, 925 000 barils de brut par jour sont produits, ce qui représente un demi million de barils de plus par jour qu’en juillet. Malgré le conflit persistant, la production s’est redressée après un an de fortes perturbations.
Parallèlement, la demande européenne continue d’inquiéter les investisseurs.

Le cours du Brent à Londres

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour la même échéance, termine vendredi 26 septembre à 95,25 dollars. Il reste relativement stable cette semaine, au même titre que le baril de « light sweet crude ». Il s’affichait la semaine passée à 96,65 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une légère baisse de 1,24 dollars par rapport au vendredi 19 septembre.

La parité euro/dollar

Enfin, la monnaie unique termine vendredi 26 septembre à 1,2732 dollars. Une baisse de 0,012 dollars est donc à nouveau observée par rapport à la semaine passée. Le billet vert est dopé par la révision à la hausse de la croissance américaine comme spécifié ci-dessus. Selon les analystes, il s’agit d’un signe avant-coureur de la montée des taux d’intérêt de la Réserve fédérale. Une donnée qui rend la devise plus attractive pour les investisseurs spéculatifs. De même, la reprise économique aux Etats-Unis semble se stabiliser a contrario de la situation européenne.

L’euro, quant à lui, subit le revers d’une politique monétaire assouplie. Son niveau le plus bas depuis la mi-novembre 2012 a même été atteint. Par ailleurs, une série d’indicateurs économiques est venu affaiblir la monnaie unique. Vendredi, il était annoncé que la confiance des consommateurs allemands avait reculé en septembre pour la première fois en 20 mois. Une baisse est à nouveau attendue sur le mois d’octobre. 

Rendez-vous sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr pour trouver le mazout au meilleur prix près de chez vous. Profitez de la baisse des prix pour remplir votre cuve avant l’hiver. Vous pouvez également suivre toute l’actualité du fuel sur fioulmarket.fr. Enfin, nous vous invitons à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook pour tenter de gagner du fioul et des bons d’achat.

Rédigé par Mathilde