Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 28 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Prix du fioul domestique : semaine du 21 au 25 avril 2014

30 avril 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul domestique continuent d’augmenter pour la deuxième semaine consécutive, la tendance nationale étant à la hausse. En effet, le prix du fioul ordinaire est passé de 877,5€ au 18 avril à 881,3€ au 25 avril, comme le soulignent les indicateurs DIREM, soit une augmentation de 3,8€. fioulmarket.fr répercute à nouveau la hausse nationale, et affiche les 1000l de fioul ordinaire à 863€. Notez, toutefois, que nous restons toujours bien en-deçà de la référence nationale.

À New-York, la clôture du marché au vendredi 25 avril observe un net recul, la montée des tensions en Ukraine étant au cœur des inquiétudes. Après un bref apaisement entraîné par la rencontre quadripartite du jeudi 17 avril, le ton est à nouveau monté entre les Occidentaux et la Russie. À ce titre, les investisseurs se montrent peu enthousiastes et préfèrent ne prendre aucun risque. Kiev accuse le président russe, Vladimir Poutine, d’encourager une « troisième guerre mondiale » de par son soutien renouvelé aux groupes armés illégaux de l’Est ukrainien. Certains faits, comme l’état de siège dans lequel se trouve la place forte Slaviansk, viennent confirmer les craintes ukrainiennes. Washington et Bruxelles se sont donc vus contraints de réitérer leurs menaces économiques, diplomatiques et militaires à l’égard de Moscou. Une conférence téléphonique entre les dirigeants américain, français, allemand, britannique et italien s’est tenue dans le but de décider de la nature de ces sanctions. La conséquence de leur application serait une escalade dans les prix du brut. Pour le moment, les investisseurs restent sur le qui-vive et préfèrent attendre la suite des événements. En effet, 30% des importations de gaz et de pétrole en Europe provenant de la Russie, le marché de l’énergie risque de se trouver fort perturbé de par la mise en application de sanctions économiques. Un climat d’incertitude qui n’encourage pas à investir avant le week-end.
Par ailleurs, la prudence est d’autant plus de mise aux États-Unis, que les réserves de brut ont atteint leur plus haut niveau la semaine dernière, et ce depuis 1931. Ceci s’explique par la montée en puissance outre-Atlantique de l’exploitation du pétrole de schiste.
Enfin, les indicateurs de l’économie américaine se montrent à nouveau très positifs, mais pèsent peu face à l’attention accordée au conflit géopolitique précité.

 

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord a terminé vendredi 25 avril à 109,41 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une légère hausse de 0,49 dollars par rapport au jeudi 17 avril. On note ici aussi une absence de prise de risque de la part des investisseurs, face aux événements géopolitiques.

 

Enfin, l’euro est resté relativement stable face au dollar tout au long de la semaine, pour terminer à 1,3831, soit une très légère baisse de 0,0024 centimes par rapport à la semaine dernière. Cette stabilisation en fin d’échanges new-yorkais s’explique, elle aussi, par le regain d’agressivité de la crise russo-ukrainienne.
De plus, la monnaie unique ne parvient pas à prendre son envol du fait des déclarations de la Banque centrale européenne (BCE). Cette dernière a précisé qu’elle était en capacité d’empêcher l’augmentation de la valeur de l’euro, et ce afin d’éviter une aggravation de la faiblesse de l’inflation. Si cette action encouragerait l’activité économique, elle provoquerait, par ailleurs, une dilution de la valeur de l’euro. Une conséquence non négligeable qui rendrait la monnaie unique peu attractive aux yeux des investisseurs spéculatifs. Toutefois, la probabilité que la BCE mette ses déclarations à exécution reste faible, les résultats macroéconomiques de l’Allemagne publiés cette semaine étant supérieurs aux attentes.

Enfin, les cambistes restent sur leur garde avant le Comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale les 29 et 30 avril. Les décisions qui y seront prises seront, sans surprise, à l’origine de mouvements importants sur le marché.

 

Nous vous encourageons à vous rendre sur fioulmarket.fr pour y découvrir toute l’actualité du fioul. Faites partie de la communauté fioulmarket.fr et rejoignez-nous sur les réseaux sociaux. Enfin, nous vous invitons à vous rendre régulièrement sur notre page facebook afin d’y découvrir tous nos bons plans et nos aventures.

 

 

Rédigé par Mathilde