Prix du fioul domestique : semaine du 20 au 24 octobre 2014

28 octobre 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Prix du fioul domestique : semaine du 20 au 24 octobre 2014

Cette semaine les prix du fiouldomestique confirment leur chute ininterrompue des semaines passées. Selon les indicateurs DIREM, le prix du fuel ordinaire est passé de 823,3€ le 17 octobre 2014, à 816,5€ le 24 octobre 2014, soit une baisse non négligeable de 6,8€. fioulmarket.fr répercute une nouvelle fois cette baisse sur ses prix du fioul. Le 17 octobre, les prix s’élevaient à 795€, tandis que le 24 octobre, ils s’établissent à 790€ en moyenne, soit une baisse de 5€ enregistrée sur notre site. En un mois, le prix du fioul a baissé en moyenne de 50€. De plus, nous nous situons en-deçà de la référence nationale. Cette semaine, la chute des prix s’accompagne de celle des températures. Le froid est définitivement là, et les prix sont au plus bas, alors n’hésitez pas à commander votre fioul avant que les tarifs ne remontent.

Le cours du brut à New-York

À New-York, vendredi 24 octobre, le cours du brut confirme une fois de plus la chute amorcée à la mi-juin. Le baril de « light sweet crude » (WTI), pour livraison en décembre, s’affiche à 81,01 dollars en fin de séance sur le Nymex, contre 82,75 dollars la semaine passée, soit une baisse de 1,74 dollars.

Si la chute continue, elle est néanmoins ralentie et moins vertigineuse que les semaines passées. Toutefois, les prix ne semblent pas près de repartir à la hausse dans un marché ankylosé par les inquiétudes concernant la faiblesse de la demande mondiale.

Par ailleurs, les investisseurs restent sur le qui-vive avant une importante réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed) aux États-Unis. Les spéculations vont bon train et les courtiers se préparent à une annonce de la fin du programme de rachats d’actifs de la banque centrale. De même, un éventuel resserrement des taux est avancé. Des mesures qui entraineraient le prix du brut dans une nouvelle spirale baissière. Pour résumer brièvement, beaucoup craignent la fin de la politique accommodante de la Fed.

L’abondance de l’offre américaine ne diminue pas, et continue de peser fortement sur la courbe des prix. Les stocks de brut ne cessent de s’enrichir et d’atteindre des records. En parallèle, la demande mondiale reste faible et continue, à juste titre, d’alimenter les craintes des investisseurs. La réapparition du virus Ebola aux États-Unis (un cas avéré à New-York) vient achever les indicateurs de demande. En effet, les mesures adoptées dans le but d’endiguer la propagation du virus, et la peur générée auprès de l’opinion par l’épidémie a un impact économique important, pouvant troubler par ricochet la demande énergétique mondiale, précisent les analystes.

Enfin, les investisseurs restent sur le qui-vive en attendant la réunion, le 27 novembre prochain, des douze pays membres de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Une décision quant à la baisse potentielle de leur niveau de production dans le but de freiner la chute du prix du pétrole est très attendue. Pour le moment, ils se sont montrés plutôt préoccupés par la sauvegarde de leurs parts de marché.

Le cours du Brent à Londres

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en décembre, se stabilise nettement et termine vendredi 24 octobre à 85,93 dollars. Il s’affichait la semaine passée à 85,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une très légère hausse de 0,84 dollars par rapport au vendredi 17 octobre. De même que le WTI, les investisseurs attendent la réunion des pays de l’Opep.

La parité euro/dollar

Enfin, l’euro termine vendredi 24 octobre à 1,2659 dollars. Une légère baisse de 0,0164 dollar est enregistrée par rapport à la semaine passée. Le marché reste très prudent en attendant la réunion de la Fed aux États-Unis, et le résultat de résistance des banques européennes.

Le dollar est affaibli par un indicateur décevant pour le marché immobilier américain. Les ventes de logements neufs ont progressé de 0,2% par rapport au mois de septembre, ce qui représente 467 000 transactions, un chiffre inférieur aux prévisions qui étaient de 485 000. 

Rendez-vous sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr pour trouver le mazout au meilleur prix près de chez vous. Profitez de la baisse des prix, et de nos ventes flash pour remplir votre cuve avant l’hiver. Vous pouvez également suivre toute l’actualité du fuel sur fioulmarket.fr. Enfin, nous vous invitons à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook pour tenter de gagner du fioul et des bons d’achat.