Prix du fioul domestique : semaine du 2 au 6 juin 2014

17 juin 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Cette semaine les prix du fioul domestique ont  stoppé leur croissance. Selon les indicateurs DIREM, les prix sont passés de 880,7€ au 30 mai à 873,5€ au 9 juin 2014, soit une baisse très marquée de 7,2€. Fioulmarket.fr a, comme à son habitude, répercuté cette chute sur ses prix. En effet, nous affichons le fioul ordinaire à 847€ contre 863€ la semaine dernière, soit une baisse exceptionnelle de 16€. Par là même, fioulmarket.fr est encore en deçà de la moyenne nationale.
 

À New York, le brut grimpe à son plus haut niveau connu depuis trois mois. Cette subite hausse  s’explique par la redynamisation de la demande en Asie et aux États-Unis grâce à des indicateurs encourageants. Le baril de « light sweet crude »(WTI), pour livraison en juillet s’est établi à 104,41 dollars sur le Nymex contre 102,47 dollars la semaine dernière, soit une hausse de 1,94 dollars.

Les prix profitent des prévisions haussières de la demande du brut après la publication d’indicateurs économiques forts provenant des États-Unis, de la Chine et du Japon, soit les trois principaux consommateurs de fioul. En effet, l’augmentation des exportations chinoises, ainsi que la révision à la hausse de la croissance japonaise au premier trimestre ont fortement influé sur le cours du brut.
Le marché semble de nouveau s’inquiéter des troubles géopolitiques pouvant perturber l’offre du pétrole, en particulier à propos de la crise ukrainienne. De même, la situation politique en Libye continue d’inquiéter les investisseurs. Suite aux provocations des groupes islamistes armés, la production du pays est passée à 200 000 barils par jour, alors que ce membre de l’OPEP produit 1,5 million de barils par jour en temps normal.
Mercredi se tient à Vienne la réunion de l’OPEP, les décisions résultant de cette réunion auront un impact immédiat sur le marché. L’évolution de la situation en Iran sera au cœur des préoccupations, étant donné que les représentants américains et iraniens viennent de se rencontrer à Genève pour deux jours de pourparlers. Une discussion qui portera en priorité sur le nucléaire. 

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en juillet, a terminé vendredi 6 juin à 108,81 dollars, suivant donc la tendance à la baisse générale des cours du brut. Il s’affichait la semaine dernière à 109,1 dollars sur l’Intercontinental Exchange(ICE), soit une baisse 0,29 dollars par rapport au vendredi 30 mai.

 

Enfin la monnaie unique terminait vendredi 6 juin à 1,3642 dollars, soit une hausse de 0,0034 centimes. L’euro se renforce légèrement face au dollar après une semaine marquée par les décisions exceptionnelles adoptées par la Banque centrale européenne (BCE). En effet, la BCE a décidé de baisser ses taux d’intérêts à un niveau très bas, à  0,15% alors qu’ils étaient à 0,25% depuis novembre. Elle a également décidé de mettre en place des mesures de relance du crédit. Notez que les marchés sont restés calmes, car la moitié de l’Europe et certains pays asiatiques ont observé un jour férié cette semaine.  En outre, le dollar a profité de la baisse de la courbe du chômage américaine. Avec  un taux de chômage à 6,3%, le nombre de d’emplois aux États-Unis est retourné à son niveau d’avant la récession de 2008. Il a bénéficié dans la foulée du début d’une remontée des rendements des bons du Trésor américain. 

Retrouvez votre fioul au meilleur prix sur fioulmarket.fr. N’attendez plus pour commander et profitez des baisses exceptionnelles, comme celle de cette semaine lorsqu’il y en a ! À l’occasion de la Coupe du Monde de football, nous faisons actuellement gagner des codes de réduction sur la page facebook de fioulmarket.fr. À vous de jouer !

 

 

Rédigé par Ann-Ségolène