Prix du fioul domestique : semaine du 15 au 19 juin 2015

23 juin 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul sont en forte baisse cette semaine ! Tous les indicateurs sont en chute. Le moyenne nationale des distributeurs de fioul s’élève à 765 euros, contre 775 euros la semaine passée. Une baisse de 10 euros est ainsi enregistrée. Sur le site de fioulmarket.fr, les prix du fioul sont affichés à 728 euros alors que la moyenne était de 741 euros la semaine passée, soit une baisse de 13 euros. En plus de cette baisse importante, les prix de fioulmarket.fr restent bien en-deçà de la moyenne nationale. En effet, en commandant sur fioulmarket.fr vous réalisez une économie de 37 euros !

Avec une telle baisse des prix, c’est le moment de commander. En effet, la saison de chauffe arrive et les prix risquent de repartir à la hausse.

 

Evolution prix du fioul

Le baril de WTI se stabilise autour des 59 dollars à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en juillet, est en baisse par rapport à la semaine passée. Le WTI est en phase de stabilisation depuis 8 semaines. Le WTI s’affiche à 59,61 dollars cette semaine, contre 59,96 dollars la semaine passée. Une baisse de 0,35 dollar est ainsi enregistrée. Il se vendait 8 semaines auparavant à 59,39 dollars.

Dans une situation d’offre surabondante et de demande en berne, le marché ne parvient pas à se reprendre. L’annonce de l’Arabie Saoudite relative au niveau de l’offre mondiale est venue plomber un peu plus le marché. Le ministre saoudien du Pétrole Ali al-Nouaïmi a assuré être « prêt à recourir aux 1,5 à 2 millions de barils par jour de plus que le royaume peut encore produire, dès que la demande aura assez augmenté pour absorber ces barils supplémentaires ».Le membre prépondérant de l’Opep continue d’obéir à sa stratégie de maintien de ses parts de marché face au pétrole de schiste américain. Début juin, le cartel a décidé de maintenir ses prévisions de production à 30 millions de barils par jour. Au second semestre 2014, les cours se sont en partie effondrés du fait de cette stratégie. Cette semaine aux États-Unis, de nouveaux puits de pétrole de schiste ont été fermés ce qui a permis au cours de légèrement se redresser en fin de séance.

En parallèle, le marché reste inquiet et indécis en conséquence des incertitudes qui pèsent sur la mise en place d’un accord entre la Grèce et ses créanciers. L’Europe appelle à un accord avant le week-end afin d’éviter un défaut de paiement.  

La chute du baril de Brent impacte directement le prix du fioul en France

À Londres, le Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet observe une chute de 2,58 dollars cette semaine malgré la hausse de la semaine passée, ce qui explique la forte baisse des prix du fioul en France. Vendredi 12 juin, le Brent clôturait la séance sur l'Intercontinental Exchange (ICE) à 63,05 dollars. Vendredi 19 juin, le baril de Brent s’affichait à 60,47 dollars. Le Brent étant la valeur de référence pour le marché français, fioulmarket.fr répercute automatiquement cette baisse sur ses prix du fioul.

L’euro continue de se renforcer

Le 19 juin, l’euro clôturait la séance à 1,1299 dollar, contre 1,1220 dollar la semaine passée. La monnaie unique est donc en hausse pour la troisième semaine consécutive. L’euro semble se stabiliser face au dollar. Notons que les investisseurs sont restés prudents dans l’attente d’un potentiel accord entre la Grèce et ses créanciers. Le marché a été hésitant toute la semaine comme en témoignent les cours. Il a fini par atteindre, vendredi 19 juin son plus haut niveau en 1 mois.

Si vous souhaitez comprendre l’évolution des prix du fioul afin de commander au meilleur moment et à bas prix, n’hésitez pas à suivre nos actualités sur ce thème. Retrouvez également conseils d’entretien de votre chaudière, bons plans et promo dans cette rubrique. Enfin, pour tenter de gagner du fioul et des codes promo, likez notre page facebook et suivez-nous sur Twitter.