Prix du fioul domestique : semaine du 13 au 18 avril 2014

30 avril 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Cette semaine, les prix du fioul domestique connaissent une légère hausse par rapport à la semaine passée. Selon les indicateurs des prix DIREM, le prix du fioul ordinaire est passé de 872,6€ au 11 avril à 875,5€ au 18 avril, soit une augmentation de 2,9€. Notez que fioulmarket.fr répercute la hausse nationale, tout en se maintenant bien en deçà de cette référence. En effet, les 1000l de fioul ordinaire sont proposés sur notre site à  857€ en moyenne.

Du côté de New-York, le marché marque une légère hausse à la clôture du jeudi 17 avril (les marchés étant fermés le 18 avril en raison du vendredi saint), sans fluctuation majeure notable. Cette légère hausse se justifie à l’aide de deux facteurs principaux :

Dans un premier temps, les indicateurs principaux de l’économie américaine se sont montrés très positifs. Le chômage est au plus bas depuis sept ans, et tandis que les analystes attendaient une hausse considérable de 4%, cette dernière a atteint 0,4% seulement. L’indice d’activité de la Fed pour la région de Philadelphie a connu une nouvelle amélioration en avril. Il a atteint son niveau le plus haut depuis huit mois. Par ailleurs, le bilan des activités des grands groupes américains dépasse largement les attentes des observateurs, une nouvelle qui a terminé de rassurer le marché. Les États-Unis sont les premiers consommateurs mondiaux de brut.
Dans un deuxième temps, la rencontre quadripartite entre Moscou, Kiev, Bruxelles et Washington, tenue à Genève, quant à la crise russo-ukrainienne s’est soldée par un accord. Cette entente prévoit le désarmement des groupes armés illégaux sur le territoire ukrainien etune évacuation des bâtiments occupés.
Toutefois, avant un long week-end pascal, la prudence reste de mise et vient expliquer la dynamique haussière des prix, ainsi que l’absence de mouvement marquant sur les marchés. En effet, les investisseurs ne veulent prendre aucun risque, et se méfient d’un éventuel regain des tensions. À ce titre, il faut noter que le président russe Vladimir Poutine a réitéré ses menaces concernant le ravitaillement en gaz de l’Ukraine. Cette dernière se voit imposer un délai d’un mois pour rédiger la question de ses paiements, sans quoi la Russie stoppera net son approvisionnement. Les européens étaient pourtant prêts à discuter de cette problématique, les livraisons risquant d’être fortement perturbée. À juste titre, les investisseurs craignent de ce fait une déstabilisation du marché européen de l’énergie. 30% des importations de gaz et de pétrole en Europe proviennent de la Russie.

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord a terminé jeudi 17 avril à 108,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une hausse de 1,4 dollars par rapport au vendredi 11 avril. Certes il s’agit d’une augmentation par rapport à la semaine passée, mais une baisse est à signaler par rapport aux chiffres de cette semaine. Le baril de Brent était monté la veille jusqu’à 109,86 dollars. Cette baisse soudaine s’explique par l’entente obtenue à Genève.

Enfin, après une légère baisse dans la semaine, l’euro est remonté jeudi à 1,3855 dollars, une valeur qui reste toutefois en-deçà de celle constatée la semaine passée. Les fluctuations qui restent peu importantes. Comme précisé en amont, le marché ne connaît pas de mouvement important, ni de prise de risque à la veille d’un long week-end et continue de se méfier de la crise russo-ukrainienne.  Aucune réaction n’est, par ailleurs, constatée par rapport aux déclarations interventionnistes de la Banque centrale européenne.

Si vous aussi vous souhaitez acheter votre fioul au meilleur prix et profiter des bons plans fioulmarket.fr, alors rejoignez nous sur les réseaux sociaux. Devenez un de nos fans sur facebook pour participer aux nombreux jeux que nous organisons et tenter de gagner du fioul. Vous retrouverez également sur notre site toute l’actualité du fioul.

 

 

Rédigé par Mathilde