Prix du fioul domestique : semaine du 12 au 18 septembre 2015

Publié : 22 septembre 2015 - Mis à jour : 13 novembre 2017 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

Les prix du fioul sont toujours en baisse cette semaine et restent sous la barre des 700 euros sur fioulmarket.fr. Nous affichions les  1 000 litres de fioul  à  674 euros le 11 septembre contre 658 euros le 18 septembre, soit une baisse de 16 euros. fioulmarket.fr continue à  vous offrir des prix  en deçà de  la moyenne nationale. Sur la même période, la moyenne ntaionale en France est passée de 708 euros les 1000 litres, à 704 euros, soit une baisse de 4  euros seulement, contre 16 euros sur notre site. En commandant sur fioulmarket.fr, vous vous assurez une économie de 46 euros. Les cours continuent à baisser et c’est le moment de profiter des petits prix de fioulmarket.fr afin d’être prêt à affronter l’hiver.

baisse des prix du fioul

Baisse du WTI à New-York

À New-York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en novembre est toujours en baisse. En effet, de 45,92 dollars le 11 septembre, il est passé à 44,68 dollars le 18 septembre.

La semaine dernière, l’annonce  du Département de l'Énergie des États-Unis (DoE) concernant la production américaine qui observe un déclin pour la cinquième semaine de suite n'a pas pu réconforter le marché. D’ailleurs, cette situation n’a toujours pas changé car nous sommes à la sixième semaine consécutive de déclin.

Avec un marché subissant toujours d'une offre excédentaire, les investisseurs réagissent mal aux inquiétudes exprimées la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed) sur la croissance économique mondiale. En effet, Les récentes turbulences des marchés financiers suscitent la prudence, à l’image du ralentissement de l’économie chinoise supposée être le principal moteur de l’économie mondiale.

Après une période d’embargo, le marché se prépare  à voir affluer les exportations iraniennes. Il s’agit d’une conséquence de l'accord international sur le programme nucléaire iranien, et de la levée des sanctions qu'il impliquait.

Au regard de cette situation de surproduction mondiale, les pays exportateurs de pétrole n’ont toujours pas décidé de réduire leur production. L'Arabie saoudite et les pays de l'Opep ne changent pas de stratégie et veulent toujours maintenir leurs parts de marché pour contrer l'expansion des huiles de schiste américaines. Des quantités importantes de pétrole continuent d’être extraites malgré la baisse des prix.

Baisse du Brent également après une baisse continue

À Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre, termine à 47,47 dollars alors qu’il était à 48,89 dollars la semaine passée sur l'Intercontinental Exchange (ICE) soit 1,42 dollar de différence. Cette baisse influe directement sur les prix du fioul

Selon Gene McGillian de Tradition Energy, les inquiétudes de la Fed sur la croissance économique mondiale qui risque de baisser pèsent sur les cours. L’offre de pétrole est toujours aussi importante. Cela inquiète les investisseurs et plombe le marché. Parallèlement, la consommation mondiale de pétrole continue à croître, influencée notamment par la croissance de la Chine qui pèse sur la demande. Les importations chinoises risquent d’être supérieures de 14% à celles de l'an dernier à la même période. Matt Smith, de chez ClipperData, a noté que le marché commençait à s'inquiéter du niveau toujours élevé des importations chinoises.

A ce propos, M. Smith estime que cette situation pousse de plus en plus de gens à accuser les acheteurs chinois de stockages stratégiques, qui n’auraient rien à voir avec la force de la demande habituelle.

L’euro confirme sa progression

L’euro, toujours à la hausse clôturait la séance du 18 septembre à 1,1419 dollar, contre 1,1275 dollar le vendredi 11 septembre.

La nouvelle tant attendue de la banque centrale américaine est arrivée. Celle-ci a finalement opté pour la prudence en maintenant ses taux directeurs à un niveau presque nul. La présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen a fait état de prévisions mitigées sur l'économie américaine, révisées en hausse pour 2015 mais affaiblies pour 2016. Les difficultés du dollar se sont donc accentuées après que la Réserve fédérale a pointé du doigt  « les risques que les faiblesses internationales font courir à la première économie du monde ». La conséquence directe est donc une remontée de l’euro. Les opérateurs achètent de la devise européenne, ce qui fait remonter ses cours. Ainsi, l’euro étant plus cher que le dollar, les produits européens sont vendus plus chers à l’étranger, et sont donc moins attractifs. Cette situation est un inconvénient pour nos entreprises exportatrices.

N’hésitez pas à vous inscrire à nos alertes prix, afin de suivre l’évolution des prix du fioul au quotidien sur votre code postal. L’inscription est gratuite et ne demande pas de création de compte. Il vous suffit de renseigner votre adresse mail. Chaque semaine, l’actualité des prix du fioul est commentée et expliquée par nos experts. Cette analyse hebdomadaire vous permet de commander votre fioul au meilleur moment. Vous pouvez également suivre nos actualités sur Twitter. À l’occasion de la Coupe du Monde de Rugby jusqu’au 31 octobre 2015, ne restez pas sur la touche et tentez de gagner 1000 litres de fioul avec fioulmarket.fr. Pour faire vos pronostics, il vous suffit de vous rendre sur notre page Facebook, de liker la page et de  cliquer sur l’onglet « Pronostics ». Faites au moins 10 bons pronostics pour valider votre participation au tirage au sort.