Vente flash exceptionnelle

Du 21 au 27 juillet

20Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Prix du fioul domestique : semaine du 09 au 13 février 2015

17 février 2015 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

La hausse des prix du fioul domestique s’est confirmée la semaine passée. Selon les indicateurs DIREM, le prix du fuel est passé de 720,6€ les 1000 litres le 06 février 2015, à 749,7€ le 13 février 2015, soit une hausse de 29,1€. fioulmarket reste à nouveau en-deçà de cette moyenne nationale bien que nous répercutions la hausse des prix. Le prix du fioul s’élevait à 712€ les 1000 litres le 06 février 2015, contre 747€ le 13 février. Une nouvelle hausse de 35€ est enregistrée. Elle est due à la remontée des cours du pétrole. fioulmarket.fr continue de vous offrir du fioul moins cher et près de chez vous.
Pensez à commander votre fioul pour passer un hiver au chaud, avant que les prix n’augmentent de trop.

La remontée des cours à New-York impacte le prix du fuel

Le 06 février dernier, à New-York, le baril de light sweet crude (WTI), pour livraison en mars, remontait et clôturait la semaine à 51,69 dollars. Le baril repassait ainsi au-dessus de la barre des 50 dollars, de quoi rassurer les investisseurs. Le vendredi 13 février, les cours ont continué de s’élever pour clôturer la séance à 52,78 dollars sur le Nymex, soit une légère hausse de 1,09 dollars.
Les tendances des facteurs responsables de la baisse du prix du pétrole semblent enfin s’inverser :

  • Le nombre de puits de forage continue de décliner aux Etats-Unis, 84 ont cessé de fonctionner cette semaine. Une donnée qui laisse espérer que la production de pétrole devrait diminuer. Par ailleurs, l’offre a été soutenue par l’attaque d’un site pétrolier libyen. Sont ainsi attendus par les investisseurs : des problèmes d’approvisionnement, ainsi qu’une nouvelle baisse du nombre de puits de forages américains en activité.
  • La demande restée atone pendant plusieurs mois, notamment en Europe, semble repartir à la hausse. De bons chiffres sur la santé économique de la zone euro ont été publiés cette semaine. L’Allemagne, première économie de la zone, a mieux terminé 2014 que prévu, ce qui est le cas pour la croissance de l’ensemble de la région. 

Même si tous ces éléments stimulants pour les prix sont à prendre en compte, beaucoup d’analystes restent sceptiques quant à une remontée brutale et définitive des prix du pétrole. En effet, le baril continue de varier autour des 50 dollars à New-York. L’évolution n’a donc pas été majeure. Il est souligné que les éléments historiques structurants du marché n’annoncent aucun signe de hausse des prix. Si l’Opep maintient ses prévisions de production à 30 mbj, l’offre devrait atteindre 1,4 mbj au premier semestre.

La hausse du Brent et son influence sur le prix du fioul

À Londres, sur l'Intercontinental Exchange (ICE), le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en mars subit les mêmes événements internationaux que le brut américain, et finit ainsi la semaine en hausse. Vendredi 13 février, le Brent termine à 60,11 dollars, contre 56,71 dollars le vendredi 06 février, soit une hausse de 3,4 dollars. La hausse des prix du fioul s’explique donc en partie par la hausse du Brent.

L’euro reprend des forces face au dollar

Enfin, l’euro a cassé sa dynamique à la hausse et termine vendredi 13 février à 1,1381 dollars. Le vendredi 06 février dernier, la monnaie unique s’affichait à 1,1447 euros, soit une baisse de 0,0066 dollar.

La baisse de l’euro est en contradiction avec l’actualité économique européenne. En effet, le produit intérieur brut (PIB) a été publié, et est supérieur aux attentes de la zone sur le dernier trimestre. Il affiche une croissance de 0,9% apportée principalement par la bonne santé de l’économie allemande. De ce fait, comment se fait-il que l’euro soit en baisse ?

La monnaie unique ne profite en rien de ces bonnes nouvelles car l’augmentation de la croissance ne changera pas la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). Cette dernière prévoit d’acheter, à partir de mars prochain, plus de 1 000 milliards d’euros d’actifs, parmi lesquels la dette souveraine dans le but de booster l’économie de la zone, en soutenant les prix. Une mesure qui a aura pour effet collatéral de diluer la valeur de la monnaie européenne.

Par ailleurs, le marché des changes continue de surveiller Athènes. Après sa réunion avec ses partenaires européens à Bruxelles la semaine passée, le gouvernement grec considère que les renégotations de la dette grecque sont en bonne voie même s’il reste du chemin à faire.

Le conflit ukrainien continue également d’attirer l’attention des investisseurs, après le cessez-le-feu négocié jeudi avec la Russie de Vladimir Poutine.

Malgré la baisse de l’euro, le dollar ne parvient pas à se renforcer suite à la publication de chiffres médiocres sur la santé de l’économie américaine.

 

Continuez de profiter du fioul au meilleur prix et près de chez vous en vous rendant sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr. Commandez avant que les prix n’augmentent de trop. Malgré la remontée des prix, ils restent très bas chez fioulmarket. Vous pouvez également suivre l’évolution des prix du fuel dans la rubrique actualité de fioulmarket.fr. Enfin, n’hésitez pas à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook pour profiter de nos codes promotionnels, donner votre avis, et suivre tous nos bons conseils pour vous chauffer toujours moins cher !