Prix du fioul domestique : semaine du 07 au 11 juillet 2014

15 juillet 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

 semaine du 07 au 11 juillet 2014

La tendance à la baisse des prix du fioul domestique, observée la semaine passée semble se confirmer. Comme le montrent les indicateurs DIREM, le prix du fioul ordinaire est passé de 875,6€ le 04 juillet 2014, à 872,3€ le 11 juillet 2014, soit une baisse de 3,3€. Notez que les prix de fioulmarket.fr restent à nouveau en-deçà de la référence nationale. En effet, nous affichons les 1000L de fioul ordinaire à 854€ en moyenne, contre 861€ la semaine passée, soit une baisse importante de 7€. Profitez de la baisse des prix et commandez dès maintenant sur fioulmarket.fr.

À New-York, vendredi 11 juillet, le cours du brut confirme la tendance à la baisse observée depuis quelques semaines. Le baril de « light sweet crude » (WTI), pour livraison en août, s’est établi à 102,93 dollars sur le Nymex, contre 104,05 dollars la semaine passée, soit une baisse de 1,12 dollars. Les cours du WTI ont connu une dixième séance de baisse de suite, un record sur le Nymex depuis 1983.

Les pertes sont essentiellement dues au regain de tensions connu en Irak, en Libye, mais aussi entre Palestiniens et Israéliens au Moyen-Orient. Les bombardements israéliens opérés depuis trois jours sur les territoires palestiniens de Gaza, accompagnés des tirs de roquettes du Hamas et du Jihad islamique contre Israël, ont très fortement accentué la violence du conflit. À ce titre, les investisseurs se montrent de plus en plus prudents, craignant une perturbation de la production ou de l’acheminement du brut. De même, en Libye, la production et les exportations continuent d’être menacées par les revendications armées des rebelles autonomistes, et ce depuis près d’un an.

D’autres facteurs d’ordre économique viennent expliquer la baisse des cours du pétrole :
- Les problèmes financiers de la première banque cotée au Portugal ont fait craindre aux investisseurs une contagion à l’ensemble du secteur bancaire européen. Des inquiétudes finalement jugées exagérées et reléguées au second plan ;
- Les statistiques parues sur le commerce extérieur chinois montrent une baisse de 8% des importations de brut en juin par rapport au mois de mai. Il s’agit du deuxième volume le plus faible du mois sur les importations annuelles. La Chine étant le deuxième consommateur mondial de brut, et l’un des principaux moteurs de croissance de la demande mondiale de pétrole, ses indicateurs économiques sont particulièrement observés.

À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour la même échéance, a terminé vendredi 11 juillet à 105,30 dollars. Il s’affichait la semaine passée à 109,04  dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une baisse de 3,74  dollars par rapport au vendredi 04 juillet. Le baril de Brent n’a cessé de reculer cette semaine pour atteindre en fin de séance, ce vendredi, son plus bas niveau depuis le 9 mai dernier, soit 107,76 dollars. Comme pour le WTI, cette baisse importante est essentiellement due aux différents foyers conflictuels du Moyen-Orient.

Enfin, la monnaie unique termine vendredi 11 juillet à 1,3595 dollars, accusant ainsi une légère hausse de 0,0007 dollars par rapport à la semaine passée. Après une belle remontée tout au long de la semaine, l’euro a finalement perdu du terrain vendredi face au dollar, en raison des craintes liées aux déboires financiers de la première banque cotée au Portugal, Banco Espirito Santo (BES). Cet événement a très largement remis en question la solidité du secteur bancaire portugais, et plus largement de toute la zone euro. La banque connait une crise profonde depuis l’annonce des inquiétudes sur la solvabilité de la principale holding du groupe, et du départ de son PDG. Son titre a même été suspendu jeudi, et ce afin de limiter sa chute. Une affaire rapidement élargie à l’état de santé général de la zone euro. La Banque centrale européenne (BCE) devrait en ce sens poursuivre l’assouplissement de la politique monétaire. La prudence des cambistes s’en trouve renforcée.

Il faut rajouter à cela la publication d’indicateurs économiques décevants. La production industrielle de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de l’Italie et de la France a nettement diminué.

Rendez-vous sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr pour trouver le fioul au meilleur prix près de chez vous. N’hésitez pas à commander tant que les prix sont en baisse. Vous pouvez également suivre toute l’actualité du fioul sur fioulmarket.fr. Enfin, nous vous invitons à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook pour tenter de gagner du fioul et des bons d’achat.

 

Rédigé par Mathilde