Vente flash exceptionnelle

Du 26 au 28 mai

20 Offerts tous les 1000L commandés

-90
-60
-90
-60
-30
-60

Prix du fioul domestique : semaine du 06 octobre au 10 octobre 2014

14 octobre 2014 - Évolutions et tendances des prix moyen du fioul

 semaine du 06 octobre au 10 octobre 2014

Cette semaine les prix du fioul domestique observent une chute vertigineuse ! Selon les indicateurs DIREM, le prix du fuel ordinaire est passé de 862,2€ les 1000 litres le 03 octobre 2014, à 848€ le 10 octobre 2014, soit une baisse de 14,2€. fioulmarket répercute automatiquement cette baisse sur ses prix du fioul. Le 03 octobre, les prix s’élevaient à 838€, tandis que le 10 octobre, ils s’établissent à 819€ en moyenne, soit une baisse exceptionnelle de presque 20€ ! Notez également que nous restons bien en-deçà de la référence nationale.

Profitez de cette conjoncture exceptionnelle et n’hésitez pas à commander votre fioul avant que les prix ne remontent.
 

Le cours du brut à New-YorkÀ New-York, vendredi 10 octobre, le cours du brut observe une nette baisse, passant sous la barre des 85 dollars. Le baril de « light sweet crude » (WTI), pour livraison en novembre, s’affiche à 84,93 dollars en fin de séance sur le Nymex, contre 89,74 dollars la semaine passée, soit une baisse importante de 4,81 dollars. Cette chute sous les 85 dollars est symbolique et extrêmement significative pour le marché du pétrole. Comme la semaine dernière, les principaux facteurs en cause sont :

  • L’explosion de la production et donc l’abondance de l’offre sur les marchés ;
  • La faiblesse de la demande mondiale en pétrole ;
  • La hausse du dollar face à l’euro.

Les stocks de brut n’ont jamais été aussi importants sur terre. L’explosion de la production de pétrole de schiste aux États-Unis en est la principale cause. Toutefois, il faut également prendre en compte la déclaration de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) qui refuse de réduire sa production. Ils préfèrent défendre leur marché plutôt que les prix. Par ailleurs, l’Arabie Saoudite a spécifié qu’elle était à l’aise avec un baril frôlant les 90 dollars et même les 80 dollars. Une nouvelle inattendue pour un pays qui fonde historiquement la rentabilité du baril autour des 100 dollars. Hors, ce pays assure la production d’un tiers du pétrole mondial et fixe les règles du  jeu en termes de prix au sein de l’Opep. Les investisseurs attendent la prochaine réunion du cartel fixée au 27 novembre prochain.

Toutefois, même en cas de réduction de la production des membres de l’Opep, cela ne suffirait pas à relever les prix, qui pâtissent principalement de la production spectaculaire des États-Unis et de la Russie.

Par ailleurs le ralentissement de la demande ne cesse d’être confirmé par la faiblesse des indicateurs économiques mondiaux. La crainte de la récession en Allemagne a mené le FMI (Fonds monétaire international) à revoir toutes ses prévisions de croissance à la baisse pour la zone euro. De même, les doutes sur la croissance en Chine ne cessent de s’accentuer.

Le cours du Brent à LondresÀ Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, pour la même échéance, passe sous la barre des 90 dollars et termine vendredi 10 octobre à 88,81 dollars, soit un nouveau record de plus bas niveau depuis juin 2012. Il s’affichait la semaine passée à 90,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), soit une baisse de 1,82 dollars par rapport au vendredi 03 octobre. À titre de comparaison, notez qu’en un mois, le baril a perdu presque 10 dollars. Tout comme le baril de « light sweet crude », le brent est pénalisé par l’abondance de l’offre confrontée à une demande en berne.  

La parité euro/dollar

Enfin, la monnaie unique termine vendredi 10 octobre à 1,2638 dollars. Une très légère hausse de 0,0022 dollar est observée par rapport à la semaine passée. L’euro regagne ainsi du terrain, même si sa valeur reste faible, dans un marché pourtant emprunt d’incertitudes concernant la croissance mondiale, et en particulier européenne. Par ailleurs, il marque une belle résistance au regain de spéculations concernant la politique monétaire américaine.

Rendez-vous sur la page des prix du fioul de fioulmarket.fr pour trouver le mazout au meilleur prix près de chez vous. Profitez de la baisse des prix, et de nos ventes flash pour remplir votre cuve avant l’hiver. Vous pouvez également suivre toute l’actualité du fuel sur fioulmarket.fr. Enfin, nous vous invitons à rejoindre la communauté fioulmarket.fr sur notre page facebook pour tenter de gagner du fioul et des bons d’achat.

Rédigé par Mathilde